Accueil » Actualité » Le coronavirus sauve Intel d’une pénurie de processeurs

Le coronavirus sauve Intel d’une pénurie de processeurs

Le coronavirus 2019-nCoV permet à Intel de mieux faire face à la situation de pénurie dont il est victime depuis un an. Une baisse significative de ses ventes en Chine permet à la firme de mieux approvisionner ses clients dans le reste du monde et de mieux concurrencer AMD.

L’épidémie de coronavirus 2019-nCoV a des conséquences surprenantes. Alors que le virus menace le Mobile World Congress de Barcelone, il est également à l’origine d’une nette amélioration des problèmes de pénurie de processeurs Intel. Depuis plus d’un an, et malgré une augmentation de sa capacité de production de 25 %, la firme ne parvient pas à faire face à la demande. La situation a même empiré au dernier trimestre 2019 pour susciter l’inquiétude des fabricants d’ordinateurs, notamment Dell qui affirmait ne plus être en mesure de livrer suffisamment de PC commerciaux et de PC grand public haut de gamme.

Image 1 : Le coronavirus sauve Intel d’une pénurie de processeurs

Avec le concours de plusieurs acteurs de la chaine de distribution, DigiTimes a établi un rapport qui détaille les effets du virus sur les industries technologiques en matière d’offre et de demande. On y apprend que les conséquences économiques du virus en Chine restent limitées globalement, mais que le marché des composants informatique est « durement touché ».

Un malware profite du coronavirus pour se répandre

Le coronavirus profite à Intel au détriment d’AMD

On s’attendait à ce que le marché chinois connaisse une reprise en 2020, c’est finalement l’inverse qui se produit à cause de l’épidémie de coronavirus. Les clients ont en effet déserté les lieux publics pour affecter significativement les ventes de composants informatiques. Certaines enseignes comme les Apple Store ont même décidé de fermer leurs portes temporairement. Les ventes en ligne pourraient également être touchées durement à cause de fortes perturbations en ce qui concerne les expéditions. Les systèmes logistiques de nombreuses villes chinoises sont désormais suspendus.

Cette baisse des ventes sur le marché chinois permet à Intel d’atténuer ses problèmes de production, et de mieux desservir le reste du monde. La situation pourrait même être à l’origine d’un ralentissement des ventes de CPU AMD selon les sources de DigiTimes. Pour d’autres acteurs, on envisage également une baisse de production. Notamment pour Apple qui pourrait être contraint de repousser la sortie de son iPhone 9 au deuxième trimestre 2020.

Intel promet des processeurs gravés en 1,4 nm pour 2029

Source : DigiTimes