Accueil » Actualité » Le Darknet et le Dark Web passés à la moulinette de Molière

Le Darknet et le Dark Web passés à la moulinette de Molière

Image 1 : Le Darknet et le Dark Web passés à la moulinette de Molière

La Commission d’enrichissement de la langue française vient de franciser une nouvelle salve de mots dont darknet et deep web.

Le premier devient l’« Internet clandestin » alors que le second est traduit par « toile profonde » ou « abysse », comme on peut le lire dans le Journal officiel. Une décision qui n’aura pas d’impact dans la vie quotidienne des Français, mais qui sera appliquée dans les décrets, arrêtés, circulaires, instructions ou tout autre document étatique.

Pour rappel, le darknet désigne un réseau parallèle disposant de fonctions d’anonymisation, un Internet secondaire connu pour sa partie illicite (drogue, arme, pornographie), bien qu’il regorge également de contenus tout à fait banals. De son côté, le deep web concerne toute une partie d’Internet totalement inaccessible via les principaux moteurs de recherches communs.

À noter que d’autres expressions ont également été passées à la moulinette de Molière. Ainsi, « chief data officer » devient « directeur des données », « data scientist » est traduit par « expert en mégadonnées », « infobox » par « cartouche », « knowledge graph » se dit désormais « graphe de connaissance » et enfin le fameux « webmail » s’en tire plutôt bien, devenant « portail de messagerie ».

>>> Jrmm, hyperjoueur, jps : l’Académie française s’attaque aux jeux vidéo