Accueil » Actualité » Le Japon revisite Star Wars en version kabuki

Le Japon revisite Star Wars en version kabuki

Contre toute attente, Disney se lance dans la production de kabuki. La première représentation de Star Wars Kabuki-Rennosuke Hikarigatana Sanbon a eu lieu aujourd’hui à Tokyo. La pièce réinterprète la saga avec les codes du théâtre traditionnel japonais pour produire un spectacle surprenant et réussi.

À trois semaines de la sortie de Star Wars: L’ascension de Skywalker, la franchise se décline sous une forme inattendue. Aujourd’hui a eu lieu la première d’une adaptation de la saga sous forme de Kabuki, le théâtre traditionnel japonais. À Tokyo, pendant une performance de 40 minutes, une troupe d’acteurs a revisité les deux derniers épisodes de la trilogie dans une pièce baptisée « Star Wars Kabuki-Rennosuke Hikarigatana Sanbon ». 

Image 1 : Le Japon revisite Star Wars en version kabuki

Star Wars : tous les films en 4K HDR sur Disney+, même la trilogie initiale

Produit par Disney, le spectacle combine les intrigues de la dernière trilogie tout en respectant les règles strictes du genre, avec tout de même quelques écarts. La pièce est donc centrée sur le jeu des acteurs, la chorégraphie stylisée notamment pendant les scènes d’action, ainsi que des effets scéniques. Le récit est principalement axé autour de la famille Skywalkers avec la star japonaise Ichikawa Ebizo XI qui se charge de la mise en scène, et qui incarne Kylo Ren. Les actes sont entrecoupés de scènes d’animation originales, et particulièrement réussies qui sont projetées derrière la scène. Mis à part les génériques de début et de fin qui reprennent le thème de Star Wars, le spectacle suit les codes du kabuki, les scènes sont rythmées par des musiciens et du chant traditionnels.

Star Wars 9 : John Boyega avoue la fuite du script de L’Ascension de Skywalker

La performance commence à 12:30 par une scène d’introduction, et le générique débute à la 17e minute.

L’idée d’interpréter la saga sous forme de kabuki peut surprendre au départ, mais la saga s’y prête plutôt bien, et le mélange des styles fonctionne parfaitement. Les chevaliers jedi empruntent autant au paladin qu’au samouraï, et le drame de la famille Skywalkers avec Kylo Ren se substitue à celui du répertoire classique japonais.

Star Wars 9 : John Boyega avoue la fuite du script de L’Ascension de Skywalker

Source : Kotaku