Accueil » Actualité » Le Kindle victime des scanners d’aéroports ?

Le Kindle victime des scanners d’aéroports ?

Image 1 : Le Kindle victime des scanners d'aéroports ?Le Kindle

Le quotidien britannique The Telegraph rapporte que plusieurs utilisateurs se seraient plaints de l’effet des scanners des aéroports sur la liseuse électronique Kindle d’Amazon. Les scanners à rayons X utilisés lors des contrôles à l’embarquement endommageraient l’écran de l’appareil de manière irréversible.

« Après que mon Kindle ait passé le scanner à rayons X de l’aéroport de Madrid, il ne fonctionnait plus, explique Michael Hart, un utilisateur qui se confie au journal. Je lisais un e-book en venant à l’aéroport, donc je ne vois aucune autre raison. » Il explique que les agents auraient passé plus de temps à examiner son sac afin de déterminer la nature d’un objet, et que son Kindle, qui s’y trouvait également, aurait subi des dommages à ce même moment

Électricité statique plutôt que rayons X


Le rayonnement émis par les scanners des aéroports est-il donc dangereux pour le Kindle ? Pour Daping Chu, président du centre de photonique avancée de l’université de Cambridge, interrogé par The Telegraph, ce n’est pas le cas, mais il est fort possible que la liseuse ait bien été endommagée par le scanner. Le coupable ne serait alors pas les rayons X, mais l’électricité statique accumulée par la machine : « une charge d’électricité statique venant d’un scanner d’aéroport pourrait atteindre 100 volts ou plus. Cela pourrait coller définitivement les particules à l’écran ». L’encre électronique utilisée dans les écrans de la liseuse deviendrait alors inutilisable.

Chez Amazon, constructeur et vendeur de la liseuse, on refuse en revanche de valider cette théorie. « Beaucoup d’utilisateurs de Kindle voyagent en avion chaque jour, et leur liseuse est examinée par la sécurité des aéroports sans problème ». Nul doute que la marque craint pour son image s’il s’avérait qu’un risque existait bien. Néanmoins, les utilisateurs rapportent qu’Amazon remplace sans problème les Kindle qui auraient cessé de fonctionner après le passage dans un scanner d’aéroport.