Accueil » Actualité » Le malware Bad Rabbit fait de sacrés dégâts à l’Est

Le malware Bad Rabbit fait de sacrés dégâts à l’Est

Le malware Bad Rabbit fait ravage notamment en Russie et en Ukraine. Le nouveau virus informatique a pour le moment entrainé peu de dégâts, mais les experts restent sceptiques et envoient un message d’alerte.

Image 1 : Le malware Bad Rabbit fait de sacrés dégâts à l'Est

Bad Rabbit ou « le Méchant Lapin » a commencé à infecter les réseaux informatiques de l’Europe de l’Est, mardi. Il s’infiltre dans le système en se faisant passer pour Adobe Flash, crypte les données informatiques et exige une rançon en Bitcoin.

Moins viral que Petya

Le « rançongiciel » a commencé à infecter des ordinateurs en Ukraine et en Russie et il menace maintenant la France et les États-Unis, selon The Wall Street Journal qui affirme cependant que l’attaque ne semble pas être aussi paralysante que les précédentes. Bad Rabbit ne gèle en effet pas des réseaux entiers. La menace qu’il représente reste cependant aussi importante puisque le logiciel intègre un code Petya qui est un virus déguisé, selon le directeur de la sécurité de Cisco Systems, Craig Williams.

>>> Lire aussi Adblock Plus : une extension chrome cache un virus

Bad Rabbit se propage en se faisant passer pour une mise à jour d’Adobe Flash et il exige le paiement de 0,05 Bitcoin, soit environ 275 dollars, lorsqu’il atteint ses victimes. La mise à jour utilisée par les développeurs du virus est pourtant fausse selon une déclaration d’Adobe au Journal. Outre la Russie, l’Ukraine, la Bulgarie, la Turquie, l’Allemagne et les États-Unis, Bad Rabbit a déjà touché de grands établissements tels que l’agence de presse russe Interfax, le métro de Kiev, l’aéroport international d’Odessa et des ministères.