Accueil » Actualité » Le nouveau radar de l’US Space Force surveille déjà le moindre objet en orbite

Le nouveau radar de l’US Space Force surveille déjà le moindre objet en orbite

L’US Space Force voulue par Donald Trump comme le pendant spatial de l’US Air Force vient de rendre opérationnel un radar qui va lui permettre de suivre le moindre objet se trouvant en orbite, du débris au satellite militaire ennemi.

Image 1 : Le nouveau radar de l’US Space Force surveille déjà le moindre objet en orbite
Crédits : Lockheed Martin

En fin d’année dernière était créée l’US Space Force, sixième branche de l’Armée américaine, équivalente pour l’Espace de l’US Air Force. Elle a depuis hérité de nombreux projets. Ainsi, il y a 5 jours, nous vous en parlions, elle lançait son premier satellite de communication militaire.

La « barrière de l’Espace » est opérationnelle

Le Président Donald Trump l’avait annoncé avec grand bruit, l’US Space Force, créée fin 2019 doit protéger le peuple américain des dangers de l’Espace. Son logo est d’ailleurs très fortement inspiré de Star Trek. Il n’avait pas en tête les extraterrestres, mais bien les satellites militaires étrangers pouvant être source d’attaques en cas de guerre ou de surveillance en temps de paix. Pour ces raisons, entre autres, a été mis en place Space Fence, que l’on pourrait traduire par « Barrière de l’Espace », un radar de suivi des objets en orbite.

Image 3 : Le nouveau radar de l’US Space Force surveille déjà le moindre objet en orbite

LEGO (60227) La station spatiale lunaire

40,99€ > Amazon

Installé dans les Îles Marshall, le premier but de ce nouveau radar sera de lister tous les objets en orbites, du simple débris jusqu’aux satellites militaires ou civils, particulièrement étrangers. Jusqu’ici, la charge de cette surveillance revenait au réseau de surveillance spatiale américain (SSN) initié en 1957 et qui avait déjà listé 26 000 objets de toute taille en orbite grâce à un ensemble de radars, télescopes et satellites.

Développé par Lockheed Martin, ce nouveau radar est si performant qu’il permet de détecter un objet en orbite basse de la taille d’une bille. Ces minuscules débris constituent un risque majeur pour les missions spatiales. De nombreux projets sont d’ailleurs en cours pour nettoyer l’Espace, avec une première mission approuvée par l’Agence Spaciale Européenne en fin d’année dernière. Celle-ci estime que ce sont plus de 900 000 débris de plus de 1 cm qui encombrent l’orbite terrestre.

Source : Techcrunch