Accueil » Actualité » Le piratage de la musique continue d’augmenter

Le piratage de la musique continue d’augmenter

Les majors continuent de pousser un cri de désespoir alors que les ventes de disque continuent de baisser. Plus exactement, elles ont baissé de 23 % au niveau mondial entre 2000 et 2006, et le phénomène continue de s’accentuer alors que le téléchargement illégal de musique, lui, ne décroît pas, mais connaît plutôt une hausse de plus en plus importante. Alors que le piratage en France semble reculer doucement (cf. notre actualité : Baisse du téléchargement illégal en France en 2006), les français ayant moins piraté durant l’année 2006 que pendant les précédentes, le constat est loin d’être le même sur le plan mondial.

1 milliard de fichiers illégaux échangés tous les mois

Selon l’institut de sondage américain Big Champagne, près d’un milliard de fichiers sont illégalement échangés chaque mois entre les internautes, en France comme ailleurs dans le monde. En comparaison, le service iTunes d’Apple, le plus populaire des services de musique en ligne, n’a vendu « que » deux milliards de musiques dans le monde depuis son lancement en 2003.

Concernant les échanges illégaux, on estime qu’ils ont augmenté de 24% dans le monde durant l’année 2006. Les raisons d’une telle augmentation sont bien sûr partagées. Pour certains, les DRM incitent les internautes à se tourner vers des solutions plus libres, et donc le plus souvent illégales, tandis que la RIAA reste encore convaincue que le P2P est la principale cause du téléchargement illégal.

La France en bon élève

La France fait donc ici figure de premier de la classe. Et pour encourager cela, des services français comme FnacMusic et Virgin Mega se tournent de plus en plus vers des solutions de téléchargement de musique sans DRM, une solution qui semble aujourd’hui plus efficace que les nombreuses poursuites judiciaires.