Accueil » Dossier » Le point sur la fibre optique en France

Le point sur la fibre optique en France

1 : Introduction 3 : Monofibre ou multifibre, quelles conséquences ? 4 : Des régions dans le flou total 5 : Au niveau européen

Deux technologies s’opposent

Image 1 : Le point sur la fibre optique en France

Les choses évoluent, lentement, mais elles évoluent. À l’heure actuelle, cinq fournisseurs d’accès proposent des abonnements très haut débit utilisant la fibre optique : Orange, Free, Numéricable, Darty et SFR-Neuf.



Au 30 juin 2009, on recensait environ 230 000 abonnés au très haut débit : 180 000 utilisant la technologie FTTLA (Fiber To The Last Amplifier soit, en français, fibre jusqu’au dernier amplificateur) de Numéricable et 50 000 le FTTH (Fiber To The Home ou fibre jusqu’au domicile) proposé par Free, Orange ou encore SFR-Neuf.



Précisons que FTTLA correspond à un lien 100% fibre qui arrive jusqu’au pied de l’immeuble, mais auquel l’utilisateur final est raccordé via un câble coaxial classique. C’est actuellement la norme la plus répandue à travers le monde pour le très haut débit.



Le FTTH, quant à lui, reste théoriquement plus performant puisque le chemin parcouru jusqu’à l’abonné est constitué exclusivement de fibre optique. Il offre 1 gbit/sec de débit, contre 100mbits/sec pour le FTTB. C’est donc cette technologie, plus intéressante à long terme, qui est utilisée par Free ou Orange. Son déploiement est, en revanche, beaucoup long et couteux.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Deux technologies s’opposent
  3. Monofibre ou multifibre, quelles conséquences ?
  4. Des régions dans le flou total
  5. Au niveau européen