Accueil » Dossier » Le point sur la fibre optique en France

Le point sur la fibre optique en France

1 : Introduction 2 : Deux technologies s’opposent 3 : Monofibre ou multifibre, quelles conséquences ? 4 : Des régions dans le flou total

Au niveau européen

Image 1 : Le point sur la fibre optique en France

Ce qui est, en revanche, certain c’est que la France est à la traîne par rapport à beaucoup de ses cousins européens. Champions incontestables de l’accès à la fibre optique, la Suède et la Norvège affichent respectivement 10,9 et 10,2 % d’abonnés au très haut débit en juin 2009, d’après une enquête réalisée pour le FTTH Council Europe (http://www.ftthcouncil.eu). Viennent ensuite la Slovénie, Andorre, le Danemark et l’Islande. Loin, très loin derrière, la France ne se classe même pas dans le top 10, avec un taux d’équipement de moins de 1%. D’une manière générale, rares sont les grands pays d’Europe à être massivement présents sur le très haut débit. Il faut attendre la 11e place pour trouver l’Italie et ses 1.5% de pénétration. Ces maigres résultats sont cependant à relativiser, étant donné la faible population des pays en tête. Globalement, on constate que l’Europe est largement derrière les États-Unis et la Chine, avec « seulement » 2 millions d’abonnés à la fibre pour 13 millions de foyers raccordables.



Comment expliquer ces mauvais chiffres ? Sans doute par le fait que nous sommes en pleine période de transition. L’ADSL étant désormais bien implanté, la mise en place de son successeur coûte cher pour des résultats encore peu perceptibles pour le consommateur.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Deux technologies s’opposent
  3. Monofibre ou multifibre, quelles conséquences ?
  4. Des régions dans le flou total
  5. Au niveau européen