Accueil » Actualité » Le porno de Bing gagne en correction

Le porno de Bing gagne en correction

Image 1 : Le porno de Bing gagne en correction

Après la polémique des derniers jours contre l’« impudeur » de son nouveau moteur de recherche, Bing, Microsoft a décidé de proposer une solution aux internautes afin de filtrer durablement les recherches.

Le paramètre du double filtre

Afin de bloquer tous les contenus adultes, il suffit désormais d’ajouter un paramètre à la fin de l’URL. Composé de « adlt=strict », il est censé convertir automatiquement le degré de sécurité à Stricte, soit son niveau maximal. Ainsi, même si le filtre de recherche est désactivé, les résultats ne laisseront paraître que les pages dénuées de pornographie.

La faute à l’autoplay

Car c’est bien ce qui a émulsionné les esprits ces derniers jours. Tout comme Google, Bing propose un service de vidéo. Seulement, une fois le filtre de protection désactivé, il suffit de passer le curseur sur les résultats d’une recherche pour qu’elle se déclenche grâce à l’autoplay. Très appréciable, cette fonction permet la lecture involontaire de contenus adultes. Bien que Google fasse remonter plus de vidéos adultes, un clic sépare encore l’utilisateur du contenu.

Un Mea Culpa incomplet ?

Au sujet de sa solution au problème, Microsoft annonce qu’il ne s’agit que d’une solution à court terme. Finalisé, il pourra alors être intégré durablement et sans souci par les administrateurs réseau dans les entreprises et sur les réseaux personnels. Précisons néanmoins qu’aucun ajout de vérification d’âge n’est prévu par cette correction.

  • Les Tops et les Flops de Microsoft Bing
  • Bing : le Google de Microsoft champion du porno?