Accueil » Actualité » Le premier bateau de croisière hybride au monde fait son voyage inaugural

Le premier bateau de croisière hybride au monde fait son voyage inaugural

La compagnie norvégienne Hurtigruten innove en inaugurant son premier bateau de croisière disposant d’une propulsion « hybride ». Le MS Roald Amundsen est le premier de ce type et devrait voir ses émissions de CO2 réduites de 20 %.

Image 1 : Le premier bateau de croisière hybride au monde fait son voyage inaugural

Les bateaux de croisière sont extrêmement polluants. La compagnie norvégienne Hurtigruten a décidé de prendre le problème à bras le corps en ajoutant à son arsenal le premier bateau équipé d’un système hybride.

Un bateau de croisière hybride pour réduire son empreinte carbone de 20%

Si extérieurement le MS Roald Amundsen n’est aucunement différent d’un bateau de croisière traditionnel, c’est dans ses cales qu’il faut aller chercher sa plus grosse innovation. Il dispose en effet d’une énorme batterie qui vient emmagasiner le surplus d’énergie générée par le surpuissant moteur Rolls-Royce fonctionnant au gazole à bas niveau de soufre. L’électricité ainsi disponible est ensuite utilisée pour faire fonctionner l’intégralité des équipements présents à bord. Bien plus high-tech que celui de Royal Caribbean.

Si l’on voulait faire l’analogie avec une voiture, le MS Roald Amundsen ne fonctionne pas comme une voiture hybride disposant d’un moteur électrique et d’un moteur thermique. Il revient davantage à imaginer une voiture classique munie d’une batterie de plus grande capacité que l’alternateur viendrait charger pendant la conduite et qui permettrait de faire fonctionner la climatisation même avec le moteur à l’arrêt.

Une croisière tournée vers la science

Cette innovation permettra la réduction des émissions de CO2 de l’ordre de 20 %. Ce n’est pas la seule nouveauté concernant l’aspect écologique. Certaines peuvent passer pour du détail, telles que les sacs à linge sale issus d’anciens draps d’hôtels recyclés. Mais d’autres sont plus intéressantes comme l’utilisation de la chaleur du moteur pour chauffer les cabines ou l’eau des douches tout en refroidissant celui-ci.

Son voyage inaugural emporte ses 450 passagers vers l’Antarctique. Ceux-ci auront tout loisir d’apprendre pendant leur voyage grâce à la mise en place d’un large espace éducatif, venant remplacer l’habituel espace loisirs. Ce « Science Center » se situant sur le pont 6 offre l’utilisation de microscopes, de matériel d’observation et une zone d’exposition permettant d’en savoir plus sur les lieux et les animaux rencontrés pendant la croisière. Des cours, des activités et même des dissections sont également prévus.

Source : Autoevolution