Accueil » Actualité » Coronavirus : le premier vaccin est prêt à être testé sur l’Homme

Coronavirus : le premier vaccin est prêt à être testé sur l’Homme

Excellente nouvelle en ce qui concerne l’épidémie Covid-19 qui atteint maintenant l’Europe, un laboratoire américain a annoncé avoir créé un vaccin prêt à être testé sur l’Homme. Les premières expérimentations pourraient commencer dès avril.

Image 1 : Coronavirus : le premier vaccin est prêt à être testé sur l’Homme
Crédit : National Cancer Institute (domaine public)

Si ce n’est pas une réponse immédiate à l’épidémie de Coronavirus qui touche maintenant le monde entier, c’est en tout cas un premier pas encourageant vers l’éradication de Covid-19. À condition que les tests soient concluants.

Des tests clinique pour ce vaccin contre Covid-19 dès le mois d’avril

Le laboratoire pharmaceutique américain Moderna a annoncé avoir développé un vaccin contre le coronavirus Covid-19. Il devrait être testé sur l’être humain dès le mois d’avril et dans le meilleur des cas les résultats seront connus dès le mois de juillet. Toutefois, il faut qu’il prouve deux éléments primordiaux : son efficacité et son innocuité, c’est-à-dire sa non-toxicité pour l’être humain. L’entreprise a d’ailleurs déjà fourni des échantillons aux autorités de santé américaine afin d’obtenir un feu vert pour l’étude.

Bien que le développement de ce vaccin soit bien plus rapide que ce qu’avait jusqu’alors envisagé la communauté scientifique, seulement 3 mois entre le séquençage du génome et la phase 1, il ne faut pas s’attendre à le trouver bientôt disponible en pharmacie. En effet, les études nécessaires à la mise au point d’un vaccin sont particulièrement longues, notamment pour tout ce qui touche aux effets indésirables. Une étude bâclée pourrait aboutir à des résultats catastrophiques. Dans le meilleur des cas, le vaccin serait mis sur le marché pour l’hiver 2021.

En parallèle, le vaccin mis au point par une équipe hongkongaise dont nous vous parlions il y a un mois pourrait, lui aussi, faire l’objet de tests en Chine à la fin du mois d’avril. D’autres études sont en cours comme la transfusion de plasma issu de personnes guéries aux patients les plus atteints. En France, Sanofi estime à 6 mois le temps nécessaire pour mettre au point un vaccin, suivi d’un an et demi d’essais cliniques. L’Institut Pasteur cherche à modifier le vaccin contre la rougeole. Il estime à 4 à 5 mois de test sur l’animal avant d’envisager le passage à l’humain.

Source : BGR