Accueil » Actualité » Le processeur du Samsung S10 prêt pour l’IA embarquée

Le processeur du Samsung S10 prêt pour l’IA embarquée

Image 1 : Le processeur du Samsung S10 prêt pour l'IA embarquéeAfin d’accélérer certaines tâches comme le traitement de l’image ou la réalité augmentée, les fabricants ont dès l’année dernière commencé à intégrer des unités de traitement neuronal (NPU) à leurs SoC. Huawei avait ouvert le bal avec le Kirin 970, l’année dernière. Apple avait suivi avec l’A11 Bionic et chacune avait récidivé avec les Kirin 980 et A12 Bionic. Qualcomm créateur du SoC Snapdragon 845 qui équipent quasiment tous les téléphones haut de gamme actuels sous Android n’intègre pas de NPU, contrairement au futur 855. Il est donc logique que Samsung suive cette voie. Le SoC Exynos 9 Series 9820 qui sera au cœur du futur Galaxy S10 intègre donc une NPU promise comme 7 fois plus rapide que l’actuel 9810 du Galaxy S9

Samsung annonce par ailleurs que le 9820 améliore les performances de 20% en simple coeur, de 15% en multi coeur et de 40% en terme de consommation électrique. Le GPU utilise un cœur Mali G76 d’ARM comme le Kirin 980, censé améliorer les performances de 40% ou réduire la consommation électrique de 35%. Le CPU est un octo-cœur : 2 cœurs maison de quatrième génération + 2 cœurs ARM Cortex-A75 + 4 cœurs ARM Cortex-A55, le tout gravé en 8nm.

Ce SoC améliore également d’autres éléments comme la prise en charge d’écrans 4K (4096 x 2160 pixels), la vitesse de téléchargement à 2 Gb/s en 4G, le support d’un capteur photo de deux capteurs de 22 mégapixels ou d’un double capteur photo de 2 x 16 mégapixels à l’arrière et enfin la filmer  en 8K à 30 images par seconde ou en 4K à 150 images par seconde. La production de masse de ce nouveau SoC sera prête à la fin de l’année, ce qui fait prédire à certain un lancement de la gamme Samsung Galaxy S10 vers la fin du mois de février. Ce même SoC servira également de base à la prochaine génération de Galaxy Note.