Accueil » Actualité » Le Royaume-Uni autorise Huawei à déployer son réseau 5G

Le Royaume-Uni autorise Huawei à déployer son réseau 5G

Boris Johnson a annoncé que Huawei sera autorisé à lancer un réseau 5G outre-manche. Les Etats-Unis critiquent cette décision qui va nuire (selon eux) à la sécurité du pays.

Image 1 : Le Royaume-Uni autorise Huawei à déployer son réseau 5G

Pas sûr que la nouvelle plaise beaucoup à Donald Trump. Ce mardi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a donné son feu vert au géant chinois Huawei pour construire les premières bases d’un réseau 5G. Cette décision s’accompagne de restrictions : Huawei sera exclue de certaines zones géographiques et sa part de marché au Royaume-Uni sera plafonnée à 35 %.

Huawei prépare un écosystème capable de rivaliser avec celui d’Apple

Plus précisement, Huawei ne couvrira pas les bases militaires et les sites nucléaires. Il n’aura pas accès aux réseaux liés à la sécurité dans les infrastructures critiques. Enfin la société ne sera pas autorisée à construire les parties essentielles du réseau 5G du Royaume-Uni. Elle sera limitée au réseau d’accès périphérique, qui relie les appareils et les équipements aux antennes de téléphonie mobile.

Huawei, le dilemme européen

La discussion sur l’exclusion de Huawei du Royaume-Uni s’est concentrée en grande partie sur la peur que le pays transfère des données anglaises à la Chine. Les réseaux britanniques ont longtemps compté sur les équipements de Huawei. Mais au cours de l’année dernière, le pays a subi des pressions considérables de la part des États-Unis. 

Les États-Unis ont en effet fait état de leurs craintes que les liens étroits entre Huawei et le gouvernement chinois ne fassent courir à l’entreprise un risque d’espionnage. Ils ont d’ailleurs engagé des sanctions à l’encontre du constructeur chinois. En réponse à cette manoeuvre, la Chine avait décidé en décembre d’interdire les logiciels américains

Au début de ce mois, une délégation de fonctionnaires américains s’était rendue à Londres pour tenter de dissuader Johnson de permettre à Huawei de continuer à jouer un rôle au Royaume-Uni. Le président américain Donald Trump a menacé de mettre en péril les accords de partage de renseignements si des anglais continuaient à utiliser Huawei. La décision de Johnson risque de relancer l’escalade commerciale.

Source : CNET