Accueil » Actualité » Notre plus proche trou noir est en fait bien autre chose

Notre plus proche trou noir est en fait bien autre chose

Nous vous en avions parlé en 2020 : non, HR6819 n’a finalement rien d’un trou noir. Celui que l’on considérait comme le plus proche de la Terre serait en réalité tout autre chose, selon une étude. En effet, les astronomes s’accordent à dire qu’il s’agirait juste d’un système à deux étoiles, où une étoile aspire l’autre.

Trou noir
HR6819 ne serait pas un trou noir, selon une nouvelle étude © Unsplash

En 2020, une mission dirigée par l’Observatoire Européen Austral signalait la découverte d’un trou noir proche de la Terre. Ce dernier était situé à un peu plus de 1000 années-lumière, selon les astronomes, faisant de lui le trou noir le plus proche de notre planète.

En revanche et après avoir réanalysé les données, les astronomes affirment désormais que le système qu’ils ont découvert, HR6819, n’a rien d’un trou noir. Cette découverte intervient quelques jours après qu’Hubble découvre un trou noir supermassif donnant aissance à des étoiles au lieu de les détruire.

HR6819 n’est pas un trou noir, mais un type de système spécifique

Lorsqu’il a été découvert pour la première fois, les astronomes pensaient que HR6819 était un système à trois étoiles. Mais plusieurs études ont tenté de comprendre ce système ces dernières années, grâce à des efforts conjoints de plusieurs universités.

Aujourd’hui et dans une nouvelle étude, les astronomes Kareem El-Badry et Eliot Quataert de l’UC Berkeley ont analysé les spectres du système. Ils ont découvert que la masse de l’une des étoiles était supérieure à la masse de l’autre.

À lire : Dans l’Espace, un trou noir supermassif se déplace anormalement à 177 000 km/h

Deux après sa découverte initiale, l’équipe, accompagnée d’autres chercheurs, affirme désormais que le trou noir le plus proche de la Terre n’est en fait qu’un système à deux étoiles, où une étoile a « siphonné les ressources d’une autre », en quelque sorte.

En siphonnant l’autre étoile, elle s’est mise à tourner plus rapidement, ce qui aura précisément poussé les astronomes à croire qu’il s’agissait d’un trou noir. Nous pouvons désormais dormir tranquilles en sachant qu’il n’y a aucun trou noir à moins de 1500 années-lumière de nous…

Source : AANDA.Org