Accueil » Actualité » Le vaisseau CST-100 Starliner de Boeing prêt pour un premier test de mise en orbite

Le vaisseau CST-100 Starliner de Boeing prêt pour un premier test de mise en orbite

Sur sa base de Cap Canaveral, la NASA installe actuellement le vaisseau CST-100 Starliner de Boeing au sommet d’un lanceur Atlas V. Le 17 décembre prochain, la navette doit effectuer un essai de vol en orbite vers la station spatiale internationale. Une mission de première importance compte tenu du retard accumulé dans son programme de vols habités qui oppose Boeing au Crew Dragon de SpaceX.

Après avoir vérifié une nouvelle fois le système d’échappement de la capsule Crew Dragon de SpaceX, c’est au tour de son concurrent Boeing de passer les épreuves de la NASA. Sur la base de Cap Canaveral en Floride, le vaisseau CST-100 Starliner est en cours d’arrimage au lanceur Atlas V pour effectuer prochainement un essai crucial de mise en orbite.

Image 1 : Le vaisseau CST-100 Starliner de Boeing prêt pour un premier test de mise en orbite

La capsule est arrivée récemment sur la base de lancement avant d’être hissée au sommet de la fusée Atlas V de l’United Launch Alliance, fondée par Boeing et Lockheed Martin. Les équipes d’ingénieurs installent actuellement la capsule qui doit effectuer un vol d’essai capital pour le programme. Le 17 décembre prochain, le CST-100 Starliner effectuera son premier vol en orbite pendant lequel il devra s’arrimer à la station spatiale internationale (ISS), puis revenir sur terre. En cas de succès, Boeing fera un pas de plus dans la procédure de certification de la NASA, étape indispensable avant de pouvoir embarquer des astronautes. 

La Nasa et SpaceX s’associent pour envoyer des robots cargo sur la Lune

Ces essais se déroulent dans le cadre du Commercial Crew Program de la NASA pour développer un vaisseau habité qui doit notamment permettre de relever les astronautes d’ISS. Un programme d’importance majeur pour la NASA puisqu’elle dépend des Russes et de leur navette Soyouz depuis l’abandon du Space Shuttle en 2011. Il met en concurrence Boeing et SpaceX qui réalisent chacun leurs navettes, mais avec des budgets très différents. Les tests à venir sont d’autant plus capitaux que Boeing et SpaceX ont accumulé un retard considérable sur le planning initial qui prévoyait les premiers vols habités fin 2017. 

SpaceX : un prototype de vaisseau Starship explose partiellement pendant un test

Source : NASA