Accueil » Actualité » Le Vatican lance un chapelet connecté

Le Vatican lance un chapelet connecté

Le Vatican lance l’eRosaire, un chapelet intelligent. Combiné à une application mobile, il doit promouvoir la prière chez les jeunes. Porté au poignet, il permet de déverrouiller l’application en effectuant le signe de croix.

Image 1 : Le Vatican lance un chapelet connecté

L’Église catholique a bien compris le rôle de la technologie et des médias sociaux pour toucher plus de fidèles. En 2018, le Vatican avait créé la surprise en lançant un hackaton pour trouver des solutions aux crises migratoires ou à l’exclusion sociale. 

Pendant une messe dominicale en début d’année, le pape François a fait la démonstration de « ClickToPray », l’application mobile qui relie les catholiques du monde entier en partageant leur prière dans le cloud. Le Vatican poursuit dans cette voie en annonçant son premier objet connecté, l’eRosaire.

L’eRosaire, un chapelet intelligent pour promouvoir la prière chez les jeunes

Le chapelet intelligent a été lancé hier pour « engager les jeunes dans la prière ». Il se compose de dix sphères d’agate noire et d’une croix qui contient toute l’électronique de l’objet connecté. Il s’accompagne d’une application gratuite sur smartphone qui conserve l’historique des prières, et les progrès accomplis.

Le chapelet se porte au poigné, et pour activer l’application, son utilisateur doit effectuer le signe de croix. Ensuite, plusieurs options de prières lui sont proposées. Certaines sont thématiques et seront mises à jour au cours du temps.

La date de commercialisation n’a pas été annoncée, mais nous savons déjà que l’objet connecté sera disponible pour 99 €.

Avec le lancement de l’eRosaire, le premier pape à avoir écrit une ligne de code, ancre définitivement l’église catholique dans l’ère numérique. On peut douter de l’efficacité de la démarche, mais elle confirme la volonté du Pape François de moderniser son église.

Source : Vatican News