Accueil » Actualité » Lego, le film : une nouvelle production est en cours chez Universal

Lego, le film : une nouvelle production est en cours chez Universal

Image 1 : Lego, le film : une nouvelle production est en cours chez Universal
Crédits : Lego / WB Games

Après plusieurs mois de négociations, Lego vient officiellement de quitter Warner Bros pour rejoindre Universal. La licence ainsi obtenue permettra au studio de réaliser des films basés sur l’univers Lego pour le cinéma, mais aussi la télévision au cours des 5 prochaines années au moins, le contrat étant reconductible.

Vers des Lego Minions ou Fast & Furious ?

La nouvelle a été annoncée par Donna Langley, la directrice d’Universal, et Jill Wilfert, vice-présidente de Lego en charge des questions de licence et d’audiovisuel. Dans une entrevue accordée à The Hollywood Reporter, les deux femmes ont mentionné les nombreuses synergies que permet cette union. Dan Lin qui avait produit les 4 films Lego pour Warner Bros continuera son travail avec Universal.

Le fait de quitter Warner Bros devrait marquer la fin pour Lego Batman, dont le dernier set Batmobile est fantastique. De même, Emmet Brickowoski, Cool-Tag, le Président Business et tous les personnages développés pour La Grande Aventure Lego et sa suite resteront dans l’escarcelle Warner Bros. Toutefois Universal dispose de très nombreuses licences comme « Retour vers le Futur », dont un set Lego existe déjà, « Jurassic Park » qui existe aussi en set de 3000 pièces , « Fast & Furious », mais aussi des films plus orientés vers les enfants comme « E.T. », « Moi, moche et méchant » et ses Minions ou encore les 2 films « Comme des bêtes ».

Pour rappel, sorti en France en février 2014, La Grande Aventure Lego était resté 13 semaines à l’affiche enregistrant 1,5 million d’entrées. Sa suite avait dépassé les 500 000 entrées, tout comme Lego Ninjago. De son côté, Lego Batman avait atteint les 850 000 entrées et nous l’avions adoré. Au niveau mondial, les films sous ces licences avaient généré dans le monde un revenu d’un milliard de dollars. Universal espère donc transformer ces petites briques en plastique en or massif.

Source : The Hollywood Reporter