Accueil » Dossier » Les 10 voitures marquantes du Mondial de l’Auto 2014

Les 10 voitures marquantes du Mondial de l’Auto 2014

Image 1 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

L’avènement de l’hybride rechargeable

Lors du Mondial de l’Auto 2012, les véhicules 100 % électrique étaient à l’honneur. Cette édition 2014 confirme l’intérêt des constructeurs pour l’hybride rechargeable. Ces moteurs couplent l’énergie thermique et électrique et semblent à même d’offrir le meilleur des deux mondes : le propulseur électrique dispose d’une autonomie suffisante pour assurer des trajets quotidien sans émission (de l’ordre d’une trentaine de kilomètres en moyenne) tandis que celui à essence ou diesel prend le relais pour assurer les grandes distances. C’est, par exemple, le cas de la Porsche Panamera S E-Hybrid que nous avions testé plus tôt cette année.

La principale différence avec les hybrides classiques, c’est que la batterie, généralement en Lithium, dispose d’une capacité plus importante et peut être rechargée de la même manière qu’une voiture électrique.

Image 2 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus sixties : Lamborghini Asterion

Après Ferrari et sa LaFerrari dont les 499 exemplaires ont été écoulés, c’est au tour du compatriote Lamborghini de s’essayer à l’hybride. Le constructeur italien présente ainsi Porte de Versailles l’Asterion LPI 910-4, un concept-car affichant une silhouette fortement inspirée des GT des années 60. Cela interpelle dès le premier regard. On croit voir renaître la Muira, rhabillée avec des lignes modernes.

Comme son illustre ancêtre, l’Asterion installe son moteur thermique en position arrière. Mais la comparaison s’arrête là. Le 12 cylindres de 350 ch laisse ici la place à un V10 de 5,2 L développant 610 ch. À cela, il faut ajouter les 300 ch du moteur électrique, portant la puissance totale de l’engin à 910 ch. Plus gonflée que la Porsche 918 Spyder et ses 887 ch, l’Asterion parvient à passer de 0 à 100 km/h en 3 secondes, mais ses trois blocs électriques ne lui permettent de parcourir que 50 km/h en pure électrique.

Si vous êtes conquis, pas la peine de sortir le chéquier. Lamborghini a d’ores et déjà annoncé qu’il ne commercialiserait pas l’Asterion qui demeurera une démonstration technologique.

Image 3 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus économe : Renault Eolab

EOLAB – Une vitrine de l’innovation Renault pour l’environnement

La motorisation à la mode ces derniers temps, c’est l’hybride rechargeable. Renault à dévoilé à l’occasion de ce Mondial de l’Auto son concept car Eolab, une véritable vitrine technologie du savoir-faire de la marque au losange en la matière, à mi-chemin entre une Clio et une Zoé.

Son principal argument tient en un chiffre : 1 litre au cent kilomètres. Cette valeur de consommation record est atteinte grâce à une optimisation totale de la plateforme, qui ne se limite par à la seule motorisation. Cette dernière repose trois éléments : un moteur thermique 3 cylindres 1,0 de 75 chevaux, un autre électrique de 68 chevaux et une batterie Lithium-Ion de 6,7 kWh (4 heures pour la charger sur une prise classique). La partie électrique est privilégiée dans la plupart des conditions en dessus de 120 km/h, tant qu’il lui reste de la batterie (jusqu’à 60 km d’autonomie).

L’aérodynamisme joue un rôle clé pour abaisser les émissions, l’ensemble a donc été étudié afin de réduire au maximum les frottements. Une véritable chasse au poids a ensuite été menée pour économiser 400 kg par rapport à une compacte classique : magnésium, thermoplastique, aluminium… Tout est bon pour sauver des grammes. Grâce à tout cela, la consommation de 1 l/100km est permise tandis que les rejets de CO2 se limitent à 22 g/km.

Image 4 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus connectée : Volvo XC90

Mis en valeur sur le stand Volvo, le XC90 est ce qui se fait de mieux en matière de voiture connectée sur le Mondial de l’Automobile 2014. Dès l’intérieur, on est attiré par le grand écran tactile de 9 pouces (de série) qui trône au milieu de la planche de bord. Il est appuyé par un autre modèle de 12 pouces positionné derrière le volant et remplaçant les traditionnels instruments de conduite. Si l’on peut y afficher des compteurs virtuels, il est aussi possible d’y déporter la navigation afin de permettre au passager de tranquillement sélectionner une webradio ou un morceau sur Spotify.

Oui, le XC90 est aussi équipé d’une puce 4G dont la connexion peut être redistribuée en Wi-Fi dans tout l’habitacle. Au-delà des fonctions Internet communes, cette connectivité permet de tenir à jour en temps réel le système GPS embarqué. De plus, le XC90 est aussi compatible avec les solutions CarPlay d’Apple et Android Auto de Google.

Outre ces fonctionnalités multimédias, le XC90 est aussi bien positionné côté sécurité avec des aides à la conduite permettant par exemple de détecter tout mouvement autour du véhicule et agir en conséquence en prenant la main sur la conduite. À noter que le SUV de Volvo peut gérer automatiquement la direction, l’accélération et le freinage en dessous de 50 km/h.

Le XC90 sera disponible en quatre motorisations dont une hybride, le T8 Twin, qui offrira une puissance cumulée de 400 ch. Son lancement est prévu pour 2015 pour un tarif allant de 50 000 à 100 000 euros.

Image 5 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus piquante : Citroen Cactus Airflow Hybrid Air

La marque française Citroën a lancé cette année la C4 Cactus, un Crossover pour le moins original, dont le design peut difficilement laisser indifférent. À l’occasion du Mondial, un concept d’une nouvelle déclinaison a été présenté, la C4 Cactus Airflow Hybrid Air.

Comme son nom l’indique, elle se base sur la technologie Hybrid Air du groupe PSA, un système de moteur à air comprimé associé à un propulseur thermique classique 1,2 l de 82 chevaux. La consommation est abaissée jusqu’à 30 %, permettant ainsi d’avancer le chiffre clé de « 2 l/100km », tout en conservant un agrément de conduite intact à en croire le constructeur. Au même titre qu’un hybride électrique, il est possible de rouler sans émission, de coupler les deux moteurs ou de n’utiliser que le thermique.

Ce concept voit sa structure encore allégée par rapport au modèle de série, de quelque 100 kg pour finalement arriver sous la barre des 900 kg. Plusieurs modifications ont été faites au niveau de la carrosserie, telles que la suppression des rétroviseurs au profit de petites caméras, afin d’optimiser au maximum le flux d’air, Citroën parlant d’une amélioration de l’aérodynamisme de 20 %.

Image 6 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus autonome : Infiniti Q80 Inspiration

La marque haut de gamme de Nissan expose au Mondial de l’Automobile 2014 son Q80 Inspiration, une berline hybride. Bien qu’encore à l’état de concept-car, elle sera produite un jour en grande série, affirme Infiniti. À la vue de sa ligne effilée et racée, on ose la comparaison avec la Porsche Panamera ou la Rapide S d’Aston Martin, deux autres berlines de luxe. La Q80 se distingue par une poupe fastback ainsi que quatre portes antagonistes similaires à celles de la Mazda RX8. Sous son capot, on trouve un bloc essence V6 biturbo de 3 L de cylindrée. Couplé à un moteur électrique, il place 550 ch sous l’accélérateur. À l’instar de la nouvelle S500 de Mercedes, la Q80 autorise la conduite automatique sans intervention du conducteur.

Image 7 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus rétro : Orange Grand-Prix

Depuis 7 ans, l’opérateur téléphonique Orange est partenaire du Mondial de l’Auto. Sur son stand, on peut découvrir cette année encore un concept car, la Grand-Prix, mis au point par l’école de conception et de design Espera Sbarro Montbéliard. Développée en seulement 45 jours par une vingtaine d’étudiants, elle rend hommage aux bolides de course des années 30, mais avec des matériaux et une technologie moderne.

Elle est architecturée autour d’un moteur douze cylindres en V d’origine BMW, tandis que dans le poste de pilotage, plusieurs écrans tactiles remplacent les jauges à aiguille d’époque. Deux tablettes sont intégrées afin d’assurer les tâches liées à la navigation ou au multimédia, et un smartphone (en l’occurrence un Nokia Lumia 1320) est installé au milieu de la planche de bord. Et puisqu’il est interdit de tenir son téléphone en roulant, la sécurité du pilote est garantie par un kit mains libres Bluetooth haut de gamme de la marque Supertooth.

Image 8 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus féline : Peugeot Quartz

Le Quartz préfigure ce que sera le 6008, le prochain crossover de Peugeot. Des lignes très franches qui lui donnent un caractère robuste. Son long capot avance la sportivité de l’engin et achève de le placer entre le SUV et la berline. En effet, sous son côté très balourd hérité des codes 4×4, le Quartz embarque une motorisation puissante.

Ainsi, c’est un 4 cylindres de 1,6 L qui équipe le Quartz. Développé par Peugeot Sport, il développe pourtant 270 ch auxquels il faut ajouter la puissance de deux moteurs électriques additionnels, ce qui porte le total à 500 ch. Une solution hybride diesel est à l’étude pour la grande série, de quoi encore baisser la consommation de la bête.

Image 9 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La plus mythique : Ford Mustang 2015

La Ford Mustang est à n’en pas douter l’une des plus mythiques voitures de sport américaines. Et pour la première fois dans sa longue histoire, la nouvelle génération va enfin être commercialisée en Europe. Deux versions seront disponibles, l’une équipée d’un imposant V8 5.0 l dont la puissance atteint 435 chevaux, et l’autre plus en phase avec nos standards de consommation : un quatre cylindre 2,3 l Ecoboost de 310 chevaux.

À l’intérieur, un grand écran tactile se charge de la plupart des fonctions de navigation et multimédias, mais intègre surtout la technologie Sync du constructeur américain. Développé en collaboration avec Microsoft, comme l’atteste d’ailleurs une petite plaque placée devant le levier de vitesse, ce dispositif mise sur l’utilisation de la voix pour interagir avec les différentes fonctionnalités. Le but étant, bien entendu, d’assurer la sécurité du conducteur en focalisant son attention non pas sur l’écran, mais sur la route.

Image 10 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La seule déjà en vente : BMW i8

Dévoilée pour la première fois en 2012 lors du Mondial de l’Automobile, la BMW i8 est de nouveau présente sur le stand de la marque bavaroise lors de l’édition 2014. Certes, ce n’est plus une nouveauté, mais cette sportive hybride se pavane aujourd’hui non plus comme un prototype, mais bien comme un véhicule de grande série. Commercialisée depuis l’été dernier, elle vient chatouiller la concurrence représentée par Tesla Motors.

À 140 000 euros en prix de départ, elle ne s’écoule pas comme des petits pains. Néanmoins, si BMW n’a pas su nous indiquer le nombre de ventes réalisées depuis juin dernier, la marque nous a déclaré qu’elle « plaît beaucoup ». Une cote d’amour sans nul doute liée à sa motorisation alléchante. Celle-ci combine un moteur électrique de 131 ch et un moteur thermique de 231 ch (un trois cylindres TwinPower Turbo de 1,5 L) pour une puissance cumulée de 362 ch. De quoi courir le 0 à 100 km/h en moins de 4,4 secondes et grimper jusqu’à 120 km/h en électrique pur et 250 km/h en vitesse de pointe.

À noter que les BMW i3 et i8 seront compatibles avec la Watch. La montre connectée d’Apple pourra dès sa sortie en 2015 afficher le taux de recharge des batteries, la température de l’habitacle ou encore afficher la position du véhicule.

Image 11 : Les 10 voitures marquantes du Mondial de l'Auto 2014

La star du salon : l’Oculus Rift

L’une des stars de cette édition 2014 du Mondial de l’Auto n’est pas une voiture. Il s’agit d’un objet qui fait parler de lui depuis plusieurs mois maintenant : l’Occlus Rift. Ce casque de réalité augmenté est installé sur de nombreux stands, où les constructeurs exploitent les capacités de la technologie pour proposer aux visiteurs des expériences immersives très réussies.

On peut noter la présence de ce masque chez Volvo, qui invite à explorer l’habitacle de son nouveau SUV XC90, ou encore chez Total, afin de découvrir le voyage d’une goute d’essence dans un moteur. Nous avons également remarqué leur présence chez Peugeot ou encore Nissan, qui avait d’ailleurs recours au système Wizdish, une structure permettant d’avancer physiquement dans des environnements virtuels.

Lire : Oculus Rift DK2 : on craque (ou pas) pour le casque de réalité virtuelle ?