Accueil » Dossier » Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Image 1 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Un nouvel Exposé

Apple avait prévenu : le passage de Leopard à Snow Leopard n’apporterait pas de grande révolution en surface, la refonte du système étant surtout en profondeur, et donc invisible pour un non-initié. Pourtant, les petites améliorations sont nombreuses, à commencer par Exposé. Désormais doté d’une fonction de zoom, il permet de mieux naviguer entre les fenêtres.

Image 2 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Exposé depuis le Dock

Il existe déjà de nombreuses manières de lancer Exposé à partir du bureau, mais Apple a trouvé le moyen d’en introduire une nouvelle pour le moins ingénieuse : un click long sur une application lancée dans le Dock affichera désormais Exposé sur cette application.

Image 3 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Nouveau menu pour le Dock

Ce sont évidemment plusieurs détails cosmétiques qui ont été revus dans cette nouvelle version, et Apple ne s’est donc pas gêné au passage pour revoir les menus des applications du Dock (accessible avec un click droit, ou via la commande ctrl + click).

Image 4 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Force du WiFi dans le menu

Voilà une fonction tellement évidente qu’on se demande pourquoi nous ne l’avions pas avant : dans la liste des réseaux WiFi environnants, Snow Leopard est désormais capable d’afficher la force pour chacun des réseaux sans fil.

Image 5 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Navigation dans les piles

Introduites dans Leopard, les piles se voient améliorées dans cette version. Il est désormais possible de naviguer à travers les dossiers, notamment grâce à un ascenseur ajouté sur le côté droit, mais également de revenir en arrière, à la manière du Finder.

Image 6 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Localisation pour les fuseaux horaires

Les voyageurs devraient apprécier cette fonction, qui propose de localiser automatiquement l’ordinateur et ainsi de lui attribuer le bon fuseau horaire, où que l’on se trouve.

Image 7 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

QuickTime X

Apple a profité de cette nouvelle version de Mac OS pour y introduire QuickTime X. Plus rapide, cette nouvelle version introduit surtout l’avantage de tirer parti d’une meilleure accélération vidéo, permettant ainsi de consommer moins de ressources lors de la lecture d’un fichier.

Image 8 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Modification des préférences système

Le panneau des préférences se voit pour l’occasion offrir un petit lifting lui aussi. Les options relatives au clavier et à la souris sont ainsi séparées, chacune permettant de configurer indépendamment un périphérique Bluetooth. Le menu « International » devient « Langue et texte », mais le petit détail qui fait la différence, c’est l’icône du menu « Économiseur d’énergie », qui devient une ampoule à économie d’énergie…

Image 9 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Redimensionner les icônes dans le Finder

Une nouveauté qui tient plus du gadget pour se flatter la rétine, qui n’en est pas moins intéressante : il est désormais possible d’augmenter la taille des icônes depuis un petit bouton à faire coulisser dans le Finder. Cela permet notamment d’obtenir de toutes petites icônes, ou encore de les rendre grandes, très grandes… presque trop grandes.

Image 10 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Parcourir les PDF depuis le Finder

Évidemment, l’avantage d’une telle fonction n’est pas simplement d’admirer ses fichiers dans une taille que nous n’aurions jamais imaginée auparavant, mais permet notamment de parcourir rapidement le contenu de fichiers comme les PDF sans avoir à les ouvrir, grâce à un petit menu qui apparaît automatiquement dans le Finder lorsque l’on survole ledit fichier.

Image 11 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Afficher la date complète sur le bureau

Encore un gadget, les mauvaises langues diront que Mac OS X en est rempli. Quoi qu’il en soit, c’est une nouveauté suffisamment intéressante pour être notée, il est désormais possible d’afficher la date complète à côté de l’heure dans l’espace dédié à cet effet.

Image 12 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Meilleure gestion de l’éjection de disques

Certains utilisateurs de Mac sont coutumiers du fait : il peut arriver que l’éjection d’un disque, qu’il soit physique ou virtuel, échoue pour des raisons parfois obscures. Sous Leopard, l’ordinateur se contentait de signaler l’échec de l’éjection sans pour autant proposer une solution. Snow Leopard prend enfin les devants et propose désormais une option afin de forcer l’éjection d’un disque.

Image 13 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Restaurer un fichier dans la corbeille

Cela existe depuis bien longtemps ailleurs, mais une fois de plus, certains trouveront à dire qu’Apple a réussi à faire du neuf avec du vieux. Ainsi, lorsque vous envoyez un fichier à la corbeille, il vous est désormais possible de le restaurer à l’endroit exact où il se trouvait avant sa suppression… Pour peu que vous n’ayez pas vidé trop vite cette même corbeille.

Image 14 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Gestion du son

Un peu plus pointue, cette nouveauté intéressera surtout les possesseurs de casques Bluetooth. En utilisant la commande alt + click sur le bouton de contrôle du son, il est ainsi possible de choisir le périphérique de sortie sur lequel le son doit être diffusé.

Image 15 : Les 15 nouveautés invisibles de Snow Leopard

Moins d’espace disque occupé

Et voilà certainement la nouveauté la moins visible, mais la plus utile de Snow Leopard : le gain de place par rapport à Leopard. Apple promet en moyenne que 7 Go sont gagnés lors de l’installation de son nouveau système. Cela est permis par plusieurs choses : premièrement, la plupart des éléments surchargeant l’installation de Leopard ne sont plus présents pour une raison simple, puisque Snow Leopard est destiné uniquement aux machines 64 bits sous Intel. L’absence du support des anciennes machines permet donc d’alléger considérablement le système. Ajoutons à cela que le système de comptage de l’espace disque a lui aussi été revu pour être plus précis, et donne donc une indication plus claire de la place réellement restante sur la machine.