Accueil » Actualité » Les accidents de voiture liés à Pokémon font toujours autant de dégats

Les accidents de voiture liés à Pokémon font toujours autant de dégats

Image 1 : Les accidents de voiture liés à Pokémon font toujours autant de dégats

À sa sortie, Pokémon Go, le jeu vidéo mobile en réalité augmentée développée par Niantic a tout de suite fait des millions d’adeptes à travers le monde. Enfants, adolescents et adultes, le phénomène avait gagné tous les âges et on pouvait voir des dresseurs de pokémons se déplacer dans les rues, les yeux rivés à leur smartphone, mais aussi dans les endroits les plus improbables…

Et c’est là que le bât blesse : pratiquement « envoûtées » par Pokémon Go, certaines personnes ont continué de jouer alors qu’elles étaient au volant de leur voiture, causant des accidents parfois très bêtes, mais aussi très graves puisque l’un d’entre eux a coûté la vie à un garçon de 9 ans.

2 à 7,3 milliards de dollars de dégâts les 148 premiers jours

Afin de mesurer l’ampleur du phénomène, l’Université de Purdue dans l’Indiana (États-Unis) a mené une étude et d’après les estimations, les dommages causés par les conducteurs qui ont joué au volant ont atteint entre 2 et 7,3 milliards de dollars au cours des 148 premiers jours depuis le lancement du jeu. Cela inclut deux décès.

Il convient cependant de souligner que ce montant a été calculé sur base des rapports d’accidents détaillés, pour le comté de Tippecanoe en Indiana, où la valeur estimée des pertes était comprise entre 5,2 et 25,5 millions de dollars. Et pour étendre l’échantillonnage à l’ensemble des États-Unis, ce chiffre a ensuite été extrapolé.

>>> Lire aussi 

Autrement dit, les résultats sont à prendre avec des pincettes, faute de données précises. Le coût réel des dommages peut se situer dans la fourchette établie par l’étude, au-dessus ou encore au-dessous. Mais, dans tous les cas, l’approximation faite par les chercheurs de Prudue est révélatrice.

A fortiori, cela semble correspondre avec les rapports publiés dans d’autres parties du monde, comme à Taïwan où, depuis le lancement du jeu, le nombre de contraventions distribuées par la police bat des records, poussant Niantic à mettre en œuvre un éventail de fonctionnalités dans le jeu mobile, pour dissuader les « dresseurs » d’y jouer lorsqu’ils conduisent…