Accueil » Actualité » Les ados plébiscitent les usages numériques

Les ados plébiscitent les usages numériques

Image 1 : Les ados plébiscitent les usages numériquesLes ados et InternetLes jeunes sont de plus en plus connectés. Sans réelle surprise, c’est ce que révèle le baromètre 2011 « enfants et Internet », réalisé par l’association Calysto. Pour faire de la prévention autour des sujets numériques auprès de 500 000 jeunes par an, l’association a en effet besoin de connaitre leurs usages. Il en ressort qu’ils sont notamment de plus en plus équipés d’un mobile et friands des réseaux sociaux.

Entre 2010 et 2011, la part des adolescents de 11 à 13 ans équipés d’un téléphone a explosé de 47 à 75 %. Ils sont très attachés à leur appareil puisque sur l’ensemble de la tranche 11-17 ans, près de 40 % dorment avec leur mobile sous l’oreiller. Ils s’en servent également de plus en plus pour accéder à Internet 27 % des 11-13 ans contre 14 % en 2010.

Le Web est bien entendu devenu incontournable dans leur vie, 95 % des 11-17 ans y sont connectés. Les réseaux sociaux sont devenus l’un des outils centraux de leur utilisation, délaissant ainsi petit à petit, mais de manière certaine, les messageries de type MSN. 92 % des 15-17 ans ont un profil Facebook (75 % en 2010), 80 % des 13-15 ans et surtout 64 % des 11-13 ans ; alors même que le réseau social est théoriquement interdit aux moins de 13 ans. 60 % des collégiens et 50 % des lycéens reconnaissent y passer plus d’une heure par jour. 25 % avouent même y passer plus de deux heures quotidiennes.

Le téléchargement explose chez les plus jeunes

Le téléchargement illégal semble être en baisse chez les 15-17 ans, passant de 75 % en 2010 à 65 % l’année dernière. Mais sur les deux tranches d’âge inférieures il explose littéralement à 83 %, presque le double qu’en 2010.

Enfin, les jeux vidéo restent l’une des occupations numériques préférées des adolescents : 90 % des 11-13 ans, 44 % des 13-15 ans et 80 % des 15-17 ans y jouent. C’est aussi un moyen de rencontre via les consoles connectées puisqu’un tiers des 11-17 ans avoue avoir fait connaissance avec des inconnus par ce biais, tandis que 25 % des plus jeunes évoquent même une des histoires d’amitiés.