Accueil » Actualité » Les algorithmes de Facebook ont-ils des préjugés raciaux ?

Les algorithmes de Facebook ont-ils des préjugés raciaux ?

Un algorithme peut-il avoir des préjugés raciaux ? C’est la question que se pose Facebook et il est bien déterminé à y répondre. Pour ce faire, il a formé de nouvelles équipes internes dont la responsabilité est d’étudier ces algorithmes.

facebook logo
Crédit : Pixabay / Pexels

L’égalité raciale est au cœur de nombreuses discussions, que ce soit des débats sur les réseaux sociaux ou des discussions dans les médias. Les multinationales s’engagent de plus en plus dans la lutte contre la discrimination et l’injustice raciale. Par exemple, Marvel va recruter des super-héros qui représentent davantage les minorités. Les réseaux sociaux font partie des secteurs les plus impactés par la discrimination. En effet, le cyberharcèlement continue par exemple à y faire rage malgré les efforts des plateformes pour y mettre fin. En réponse au mouvement « Black Lives Matter », Instagram a décidé de revoir les règles de son algorithme pour éviter toute forme de discrimination envers ses utilisateurs à la peau de couleur noire.

Les algorithmes de Facebook et d’Instagram vont être passés au peigne fin

C’est aujourd’hui au tour de la maison-mère de prendre de nouvelles mesures. Facebook a déclaré à nos confrères de The Verge qu’une équipe sera « chargée de garantir la justice et le développement équitable des produits dans tout ce que nous entreprenons ». De plus, il a affirmé que « nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec l’équipe Facebook Responsible AI pour nous assurer que nous examinions les potentiels préjugés raciaux sur nos plateformes respectives ».

Concrètement, de nouvelles équipes internes sont formées pour étudier l’intelligence artificielle des algorithmes de Facebook et d’Instagram. Le but est de déterminer si ces algorithmes ont effectivement des préjugés raciaux non seulement envers les personnes noires, mais aussi envers les Hispaniques et toutes les autres minorités.

Par le passé, Facebook s’est retrouvé au cœur de polémiques. Par exemple, il autorisait les agences de publicité à exclure les minorités de leur audience cible. Le géant des réseaux sociaux a désormais décidé de redoubler d’efforts. Son objectif est de faire totalement disparaître les inégalités raciales de sa plateforme, mais aussi de son entreprise. En effet, il s’est engagé à augmenter de 30 % le nombre de personnes issues des minorités dans son comité de direction d’ici les cinq prochaines années. Le nombre d’employés noirs et hispaniques sera quant à lui doublé d’ici 2023.

Facebook voudrait ajouter des informations Wikipédia aux résultats d’une recherche

Source : The Verge