Accueil » Actualité » Les astronomes définissent leurs priorités pour les dix prochaines années

Les astronomes définissent leurs priorités pour les dix prochaines années

Les astronomes ciblent les exoplanètes habitables, les trous noirs et l’inclusivité comme priorités absolues pour la prochaine décennie.

Les Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine des États-Unis ont publié le 4 novembre une « enquête décennale ». Elle décrit les objectifs scientifiques et les recommandations financières pour la recherche en astronomie et en astrophysique pour les dix prochaines années. La publication se nomme : « Voies de découverte en astronomie et astrophysique pour les années 2020 ».

Image supposée d'un trou noir - Crédits : NASA
Image supposée d’un trou noir – Crédits : NASA

« Ce rapport définit une vision inspirante et ambitieuse pour la prochaine décennie d’astronomie et d’astrophysique », affirme Fiona Harrison, coprésidente des National Academies.

Cette enquête identifie trois domaines prioritaires

  • Le premier, appelé « chemins vers les mondes habitables » est un programme conçu pour aider à découvrir et à caractériser les exoplanètes semblables à la Terre.
  • Le second, « Nouvelles fenêtres sur l’univers dynamique », décrit un effort intensifié pour étudier les trous noirs et les étoiles à neutrons avec une diversité d’instruments au sol et dans l’espace, y compris des engins qui détectent les ondes gravitationnelles.
  • Le troisième domaine d’intervention, « Dévoiler les moteurs de la croissance des galaxies », vise à révolutionner la compréhension des scientifiques de la formation et de l’évolution des galaxies.

Un nouveau télescope spatial

Pour aider ces objectifs à être mis en œuvre, les scientifiques proposent la création d’un nouveau télescope spatial. Ce dernier pourrait rechercher des biosignatures dans l’atmosphère d’environ 25 exoplanètes (dont les découvertes ne cessent de se multiplier) potentiellement habitables.

impression artistique d'une exoplanète - Crédits : NASA
impression artistique d’une exoplanète – Crédits : NASA

Ils évaluent son coût à environ 11 milliards de dollars. C’est le même budget que le télescope webb qui est en ce moment même en train de procéder aux dernières vérifications avant le lancement.

Selon eux d’autres financements sont également nécessaires pour soutenir les installations de recherche. Les scientifiques en début de carrière et les opérations annexes telles que la préservation des données auraient aussi besoin d’un coup de pouce.

Ces nouvelles n’ont rien d’anecdotiques. Les enquêtes décennales sont incroyablement influentes. Les agences gouvernementales telles que la NASA et la National Science Foundation (NSF) s’en remettent à elles pour décider comment allouer les fonds et autres ressources.

Source : Space