Accueil » Actualité » Les constructeurs chinois vont-ils adopter l’OS mobile de Huawei ?

Les constructeurs chinois vont-ils adopter l’OS mobile de Huawei ?

Image 1 : Les constructeurs chinois vont-ils adopter l'OS mobile de Huawei ?

Huawei est sur la liste noire des entreprises chinoises qui ne peuvent plus commercer avec les États-Unis. Le deuxième constructeur mondial de smartphones ne peut plus se fournir en processeurs (Intel) ou en logiciels (Android) américains. La compagnie ne compte pourtant pas se laisser faire, et poursuit le développement de son propre OS mobile, Ark OS (ou HongMeng OS). D’autres entreprises chinoises sont aussi intéressées par ce système qui leur permettrait de réduire leur dépendance à Android et aux technologies américaines.

>>> Selon Google, un Huawei OS menacerait la sécurité nationale

Les choses vont très vite dans le monde du smartphone, puisque le bruit court selon lequel Huawei pourrait lancer son nouvel OS dans les prochains mois. Certains experts estiment ainsi que le prochain Huawei P40 pourrait tourner sous HongMeng OS. Outre Huawei, d’autres constructeurs de smartphones tels que Oppo et Vivo, ou encore le géant des réseaux TenCent seraient déjà en train de tester ce nouvel OS mobile. La riposte des entreprises chinoises semble donc être en cours, et HongMeng OS/Ark OS pourrait arriver plus tôt qu’on ne l’imagine.

Si l’embargo imposé par les États-Unis est néfaste pour les ventes de Huawei et consorts, nombre d’analystes estiment pourtant qu’à terme, il renforcera les capacités chinoises dans les domaines de la fabrication de composants et des logiciels. En d’autres termes, les fournisseurs américains perdront leurs clients. L’agressive politique commerciale étasunienne pourrait donc, à plus ou moins long terme, se retourner contre elle.