Les pires flops high-tech de l’année

Image 1 : Les pires flops high-tech de l'année

Star Wars Battlefront II : micro transaction, maxi polémique


Face à Mario et Zelda, il était censé incarner l’autre jeux phare de cette fin d’année. Emmené par la locomotive Star Wars, Battlefront II ne pouvait décemment pas échouer. D’autant que les première images et autres trailers du jeu avaient fait l’unanimité : tant sur le plan esthétique que technique, le blockbuster d’EA avait tous les atouts de son côté. Sauf un… EA et son appétit démesuré pour… le porte-monnaie des joueurs.

Non satisfait de leur vendre seulement une boîte de jeu, l’éditeur a mis en place dans Battlefront II un système de micro transactions tout simplement perfide. Le prix exorbitant des loot box (traduisez caisses à butin) et leur caractère totalement aléatoire encourageait allègrement les joueurs à recourir à leur carte bleue plutôt qu’à leur talent. Ces derniers n’étant pas uniquement de bêtes vaches à lait (au grand regret de l’éditeur), la polémique est née, a enflée et à mis EA dans l’embarras. L’éditeur a depuis suspendu son système de micro transactions abusif. Mais ce qu’il n’avait pas prévu c’est que la polémique a poussé certains gouvernements à regarder de plus près le principe de loot box dans les jeux, celles-ci pouvant d’apparenter à des jeux d’argent…