Accueil » Actualité » Les responsables d’un site de streaming illégal encourent 10 ans de prison

Les responsables d’un site de streaming illégal encourent 10 ans de prison

Image 1 : Les responsables d'un site de streaming illégal encourent 10 ans de prison

La gendarmerie nationale a arrêté les 5 administrateurs de la plateforme beinsport-streaming.com en juin 2018. Un an plus tard, ils s’apprêtent à être traduits devant un tribunal correctionnel pour délit de contrefaçon en bande organisée et blanchiment aggravé. Ils passeront les dix prochaines années en prison s’ils sont reconnus coupables. Ils devront aussi payer une amende de 750 000 euros.

Une plainte commune des diffuseurs sportifs

Leur plateforme regroupe une vingtaine de sites de streaming sportif illégal. Ils diffusent les évènements en direct, en relayant les images des diffuseurs de l’Hexagone. Le nombre de visiteurs mensuels avoisine les 500 000. Le business est rentable, les administrateurs plaçaient des bannières publicitaires sur les différentes pages. Lors de leur arrestation, les forces de l’ordre ont saisi une grosse somme d’argent.

Canal +, beIN Sports et RMC Sport ont uni leur force. Ils ont déposé une plainte commune contre cette plateforme. Ils ont reçu le soutien de l’Alpa (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle).   

Vers une nouvelle mission pour Hadopi

L’augmentation des tarifs a encouragé certains spectateurs à trouver une autre solution plus accessible. Les pirates de contenu sportif se sont alors engouffrés dans cette brèche. Ils profitent aussi d’une limitation de la mission de la Hadopi.

Créée il y a dix, elle se focalisait sur les sites de peer-to-peer. La technologie a largement évolué depuis. Conscient de cette lacune, Franck Riester, le ministre de la Culture, souhaite élargir la mission de cette institution.

>>> Interland de Google apprend aux enfants à repérer les fake news