Accueil » Dossier » Les Tops et les Flops de Microsoft Bing

Les Tops et les Flops de Microsoft Bing

1 : Calife à la place du Calife 2 : But it’s not Google 3 : Le moteur de recherche en trois tests 4 : Images : Bing colle au Web 2.0 5 : Des images pas si similaires 6 : L'autoplay sur les vidéos de Bing 7 : Du porno dans Bing 8 : Plusieurs pays interdits de sexe 9 : Virtual Earth 3D fait son show

Un potentiel à exploiter

Image 1 : Les Tops et les Flops de Microsoft Bing
Après ce premier tour d’horizon, on ne peut pas dire que Bing soit mauvais. Il est différent, c’est un fait. Il fait son effet sur les Images, les vidéos et la 3D de Cartes. Tout cela cache un peu les résultats inattendus de son moteur de recherche Web.

Bing n’enregistre pas ce qui se passe chez lui

D’un autre côté, il peut être une alternative intelligente à Google. Si vous ne le savez pas déjà, le premier moteur de recherche au monde est intrusif. Il enregistre en effet toutes les recherches qui sont effectuées chez lui à but publicitaire : pas chez Microsoft. Il en va de même pour Gmail. Tous les emails sont analysés : pas chez Hotmail.

Pourquoi toujours Microsoft ?

Microsoft qui souvent est décrié se retrouve hors de l’eau pour une fois. Précisons enfin qu’une vaste histoire d’installation automatique de Bing dans Internet Explorer 6 a remué le Web hier faisant des mécontents et des offusqués. Microsoft a rapidement réagi en corrigeant son moteur. À côté de cela, Google est utilisé en moteur de recherche par défaut pour bon nombre de navigateurs et personne ne s’en est jamais plaint. Pour reprendre les mots d’un confrère d’iniseo.com : « Qui a parlé de dénigrement systématique des produits de Microsoft ? » La version finale de Bing est annoncée pour le 13 juillet.

Sommaire :

  1. Calife à la place du Calife
  2. But it’s not Google
  3. Le moteur de recherche en trois tests
  4. Images : Bing colle au Web 2.0
  5. Des images pas si similaires
  6. L'autoplay sur les vidéos de Bing
  7. Du porno dans Bing
  8. Plusieurs pays interdits de sexe
  9. Virtual Earth 3D fait son show
  10. Un potentiel à exploiter