Accueil » Actualité » Les vitres teintées dans les voitures interdites à la fin de l’année

Les vitres teintées dans les voitures interdites à la fin de l’année

Image 1 : Les vitres teintées dans les voitures interdites à la fin de l'année

À partir du 1er janvier 2017, conduire une voiture dont les vitres sont teintées à plus de 30 % sera passible d’une amende de 135 euros et un retrait de trois points du permis de conduire.

Une mesure en faveur de la sécurité routière

La transparence du pare-brise et des vitres latérales avant contribuent à améliorer la sécurité. En effet, les autorités routières soulignent que les vitres teintées réduisent la vision du conducteur, surtout lorsqu’il roule de nuit. En plus d’améliorer la visibilité, la transparence des vitres permettra aussi de mieux cibler les comportements dangereux tels que la non-utilisation des ceintures de sécurité et l’usage du téléphone en conduisant.

Par ailleurs, suite aux menaces terroristes, cette mesure facilitera l’identification des occupants d’une voiture. Ainsi, lors d’un contrôle, les forces de l’ordre pourront mieux évaluer les risques.    

Des emplois en danger ?

Depuis la proposition de cette mesure en 2013, l’Association sécurité et filtration des films pour vitrage (ASFFV), regroupant les professionnels du secteur, monte au créneau : interdire les vitres teintées menacerait l’avenir de 811 entreprises et de 1800 emplois. L’ASFFV souligne aussi que la transparence des verres nuit à la santé. Toutefois, étant donné que les vitres arrière ne sont pas concernées par cette mesure, la situation est peut-être moins catastrophique.