Accueil » Actualité » Les volcans de la lune Io de Jupiter peignent sa surface avec de magnifiques couleurs

Les volcans de la lune Io de Jupiter peignent sa surface avec de magnifiques couleurs

Selon une nouvelle étude, la surface tachetée de Io, la lune de Jupiter, possède des volcans actifs qui rejettent du dioxyde de soufre chaud dans l’atmosphère. Avec plus de 400 volcans actifs, elle serait l’objet céleste le plus volcanique de notre système solaire.

De nouvelles images radio collectées par une série de télescopes sur Terre ont permis d’observer pour la première fois l’effet direct de cette activité volcanique sur la fine atmosphère de Io.

Volcans sur Io, la lune de Jupiter - ALMA (ESO/NAOJ/NRAO), I. de Pater et al.; NRAO/AUI NSF, S. Dagnello; NASA/ESA
Volcans sur Io, la lune de Jupiter – Crédit : ALMA (ESO/NAOJ/NRAO), I. de Pater et al.; NRAO/AUI NSF, S. Dagnello; NASA/ESA

Io est l’une des quatre lunes galiléennes, les quatre plus grandes lunes de Jupiter, qui ont été découvertes par Galilée au 17e siècle et l’un des 79 satellites connus autour de la planète. Récemment, Hubble nous offrait la plus belle photo de Jupiter jamais prise. Io n’est pas la seule Lune intéressante de Jupiter. En effet, sa lune Europe serait potentiellement habitable.

Les images capturées par l’ALMA, ou Atacama Large Millimeter/submillimeter Array of telescopes au Chili, offrent une nouvelle perspective de la lune et sa palette de couleurs composée de jaune, de blanc, d’orange et de rouge.

Beaucoup de volcans se trouvent sur Io, mais sa surface est gelée

Bien que l’idée d’une lune couverte de volcans suggère que Io serait un corps céleste chaud, la surface de Io est toujours froide, à une température d’environ -173°C.

L’atmosphère de Io est si faible qu’elle est environ un milliard de fois plus fine que celle de la Terre. Les précédentes observations et études de la lune de Jupiter ont révélé que cette atmosphère est en grande partie composée de dioxyde de soufre. Les couleurs observées sur la photo sont dues aux gaz sulfureux qui s’échappent des nombreux volcans de Io et qui gèlent lorsqu’ils rencontrent les températures froides de la surface glacée.

Les changements de couleur à la surface de Io font penser aux incroyables tempêtes de foudre géantes qui se produisent à la surface de Jupiter. Les scientifiques savent maintenant également que l’atmosphère devient très instable lorsque Io orbite dans l’ombre de Jupiter toutes les 42 heures.

En se basant sur les émissions radio, les scientifiques affirment que la basse atmosphère de Io s’effondre et que la lune gèle pendant son bref séjour dans l’ombre. Cependant, une fois que la lune réapparaît dans la lumière du soleil, les émissions réapparaissent en seulement 10 minutes.

Source : Berkeley News