Accueil » Test » LG Nexus 4 Vs Samsung Galaxy S3 : suprématie Android en jeu

LG Nexus 4 Vs Samsung Galaxy S3 : suprématie Android en jeu

1 : Round 1, le design 2 : Round 2, les performances 4 : Round 4, la photo 5 : Round 5, fonctionnalités et réseau 6 : Round 6, connectique et autonomie 7 : Victoire d'une tête

Round 3, l’écran

Lorsque l’on est en présence d’écran 4,7 ou 4,8 pouces comme ce Nexus 4 et ce Galaxy S3, la qualité de l’affichage est un critère crucial.

Image 1 : LG Nexus 4 Vs Samsung Galaxy S3 : suprématie Android en jeuLe Galaxy S3 fait appelle à la technologie Super AMOLED, dont les qualités sont nombreuses, mais qui souffre aussi de quelques défauts. Les couleurs sont certes éclatantes, mais le rendu qui n’est pas vraiment fidèle à la réalité. La faute à l’utilisation d’une dalle Pentile (chaque pixel est composé de deux sous pixel, l’un vert et l’autre bleu ou rouge en alternance). Cette économie a un impact favorable sur l’autonomie, mais il en résulte une image qui tire beaucoup sur le vert. Le contraste est par contre excellent, sans parler du rendu très profond du noir.

L’écran du Galaxy S3 affiche une résolution de 1280×720, ce qui donne une définition de 306 points par pixel. Des chiffres excellents, qui sont censés attester d’une finesse et d’une qualité d’affichage optimale. 

Amoled ou IPS, il faut choisir

Image 2 : LG Nexus 4 Vs Samsung Galaxy S3 : suprématie Android en jeu
Dans le cas du Nexus 4, LG a eu tout le loisir de tirer parti de la technologie qu’il maîtrise si bien : l’IPS. Ce type de dalle « In Plane Switching » permet d’obtenir une image claire et lisible sous une vaste palette d’angle. La restitution des couleurs est beaucoup plus fidèle que l’AMOLED et offre une lisibilité tout à fait excellente.

La résolution de l’écran est de 1280×768, sauf que la barre de menu introduite dans Android 4.0 sur le Samsung Galaxy Nexus prend en permanence une partie de l’affichage. Il serait donc plus exact de parler de 1195×768. La densité de pixel s’établit quant à elle à 318 ppp, non loin des 326 de l’écran de l’iPhone 5.

On regrette que le Galaxy S3 n’ait pas profité de la même dalle que le Note II, également AMOLED, mais sans Pentile. Le rendu final reste éclatant, mais sans cette prédominance du vert. Pour cette raison, mais aussi et surtout parce que l’écran IPS du Nexus 4 offre un rendu beaucoup plus réaliste des couleurs, le petit dernier de la gamme smartphone de Google s’offre une victoire.


Avantage : Nexus 4

Sommaire :

  1. Round 1, le design
  2. Round 2, les performances
  3. Round 3, l’écran
  4. Round 4, la photo
  5. Round 5, fonctionnalités et réseau
  6. Round 6, connectique et autonomie
  7. Victoire d'une tête