Accueil » Test » LG Optimus G : cachez-moi ce Nexus 4 que je ne saurais voir

LG Optimus G : cachez-moi ce Nexus 4 que je ne saurais voir

2 : Le matériel, le jeu des cinq ressemblances 3 : Quelques singularités 4 : Une interface spécifique 5 : Conclusion

Introduction

Image 1 : LG Optimus G : cachez-moi ce Nexus 4 que je ne saurais voirEn fin d’année dernière, Google a créé la surprise en dévoilant un smartphone Android haut de gamme – pour l’époque – et vendu au prix d’un appareil milieu de gamme – à partir de 299 euros – : le Nexus 4. Mis au point et construit par LG, son succès ne s’est pas fait attendre, la plateforme en ligne de Google est restée de longues semaines en rupture de stock. S’il est bien difficile, aujourd’hui encore, de savoir si ce produit était voué dès son lancement à n’être que faiblement diffusé, il semble évident qu’il a fait de l’ombre à un autre modèle du coréen : l’Optimus G.

Ce smartphone est le fer de lance de LG. Présenté en milieu d’année dernière par le constructeur, il concurrençait à l’époque des appareils tels que le Galaxy S3 de Samsung. Seulement, le Nexus 4 a été développé en grande partie sur la base de l’Optimus G, en tout cas sur son matériel. La conséquence directe est la forte proximité entre les deux modèles. Seulement, ces similitudes s’arrêtent bien aux aspects techniques. Sur le plan du tarif, c’est le grand écart. L’Optimus G est un téléphone haut de gamme, vendu 549 euros.

Sorti récemment en France, il arrive donc tard sur notre marché : plusieurs mois après le Nexus 4 (qui a néanmoins souffert de difficulté d’approvisionnement). Mais surtout, une nouvelle vague d’appareil haut de gamme Android est déjà disponible : Sony Xperia Z ou HTC One en tête. Face à ces ténors, que reste-t-il au smartphone de LG ?

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le matériel, le jeu des cinq ressemblances
  3. Quelques singularités
  4. Une interface spécifique
  5. Conclusion