Accueil » Actualité » LinkedIn : 6,5 millions de mots de passe piratés

LinkedIn : 6,5 millions de mots de passe piratés

Image 1 : LinkedIn : 6,5 millions de mots de passe piratés

Comment modifier son mot de passe LinkedIn ?

Pour modifier son mot de passe sur LinkedIn, une fois connecté, il faut cliquer sur son « nom » en haut à droite de l’écran puis sur Préférences. Sur la page affichée, un lien « Modifier » à côté de la mention « Mot de passe » apparaît sur la partie gauche de l’écran. Il ne reste plus qu’à confirmer l’ancien mot de passe puis entrer à deux reprises le nouveau mot de passe.

Voici une mauvaise publicité dont se serait bien passé le réseau social professionnel à la mode. LinkedIn a reconnu mercredi les propos d’un internaute russe, qui affirmait sur un forum avoir mis la main sur la bagatelle de 6,5 millions de mots de passe du site. Le « pirate » explique que la méthode de sécurisation des mots de passe, pourtant chiffrés, n’est pas infaillible. D’après le site The Verge, qui s’est penché sur la question, le chiffrage des données présente un risque car il est « non salé », ce qui signifie que les données chiffrées ne sont pas fusionnées avec d’autres combinaisons aléatoires, compliquant leur décodage.

Via Twitter, plusieurs internautes ont réagi en affirmant que leur mot de passe faisait partie de la liste diffusée sur le site russe, dont un membre de l’équipe de lutte contre la cybercriminalité aux Pays-Bas (Ronald Prins). LinkedIn conseille donc de réinitialiser son mot de passe rapidement, ce qui représente tout de même pas moins de 100 millions de comptes à modifier.

« Nous prenons la sécurité de nos membres de manière très sérieuse », s’excuse la société dans un communiqué paru sur son blog. Ce n’est pas la première fois qu’une telle mésaventure est rencontrée par le réseau social : en 2011, une faille de sécurité importante avait été décelée juste après son introduction en Bourse.

Image 2 : LinkedIn : 6,5 millions de mots de passe piratés