Accueil » Actualité » L’iPhone aura ses propres applications

L’iPhone aura ses propres applications

Steve Jobs, fondateur et patron d’Apple, vient d’annoncer sur le site Internet de sa société que l’iPhone, son nouveau produit High Tech, disposera prochainement de ses applications.

La marque diffusera en effet un kit de développement en 2008, qui permettra de créer ses propres applications pour iPhone.

Enfin de vrais programmes

« Nous voulons des applications tierces natives sur iPhone, et nous comptons fournir un kit aux développeurs en février », a indiqué Steve Jobs sur le site d’Apple. Le message est clair, et laisse espérer un développement sur iPhone encore plus prometteur que les premiers projets amateurs ou les applications Web présentés jusqu’à maintenant.

Apple compte donc créer une véritable communauté autour de son téléphone portable, dans laquelle on créerait, échangerait et diffuserait des applications pour iPhone. De telles communautés existent déjà, il suffit de regarder le nombre d’applications disponibles sur l’appareil pour s’en convaincre. Apple avait même consenti à ne pas sanctionner les bricoleurs de son téléphone (voir Des applications tierces sur iPhone). Ces applications n’ont cependant pas été supervisées par Apple, et pourront grâce à ce kit être installées simplement sur un iPhone.

La sécurité avant tout

Le fameux kit de développement ne sortira donc pas avant le mois de février 2008. Plusieurs raisons sont invoquées pour cela, la première étant la sécurité. Apple cherche en effet à s’assurer qu’aucune application malveillante ne va pouvoir nuire au téléphone ou à ses utilisateurs. Enfin, Steve Jobs a conclu son discours virtuel en indiquant que ce kit de développement permettra également le développement d’applications pour iPod touch.

Rappelons que l’iPhone sort le 29 novembre en France.

Notre avis : Apple a une très bonne réaction en annonçant la sortie prochaine d’un tel kit de développement. Après avoir constaté la recrudescence de programmes amateurs, qui obligeaient à pirater le téléphone pour les installer, Apple a donc décidé d’aider ces développeurs au lieu de les sanctionner.

  • Lire notre test de l’iPhone