Accueil » Actualité » Lune : la NASA dévoile les 2 missions scientifiques sélectionnées

Lune : la NASA dévoile les 2 missions scientifiques sélectionnées

Image 1 : Lune : la NASA dévoile les 2 missions scientifiques sélectionnées
Crédit : NASA

Comme l’avait présentée la NASA dans sa vidéo, la station modulaire Gateway en orbite autour de la Lune jouera un rôle clef dans le programme Artemis. C’est là que seront effectuées les 2 missions scientifiques qui viennent d’être choisies par l’agence spatiale américaine.

Observer le soleil pour garantir la sécurité des astronautes

Si l’on parle beaucoup du retour de l’Homme sur la Lune et de son coût, pour l’instant estimé à 32 milliards d’euros, on parle moins des missions scientifiques qui seront réalisées grâce au programme Artemis, que ce soit sur la Lune elle-même ou en orbite. La NASA a sélectionné les 2 premiers programmes scientifiques qui auront lieu à bord de la station en orbite lunaire Gateway.

La première mission consiste à suivre les radiations solaires. Les instruments d’analyse sont l’œuvre de l’Agence Spatiale Européenne. Ils permettront un suivi constant des radiations provenant du Soleil afin de surveiller les niveaux d’exposition que subiront les astronautes présents à bord de Gateway. La seconde mission servira à l’observation de la météo spatiale en particulier les vents et particules solaires afin de tenter de prédire les moments à risque durant les phases d’exploration de la Lune.

En plus de ces instruments, les agences spatiales canadiennes et japonaises sont en pourparlers avec la NASA pour prendre part à la construction et à l’exploitation de Gateway. De même, des projets sont en cours avec les entreprises privées Maxar Technologies en ce qui concerne les propulseurs et le système d’alimentation électrique et Northrop Group pour la construction d’un module d’habitation pour les astronautes à bord. Cette dernière a récemment permis la remise en fonction d’un satellite en panne de carburant. Gateway se place désormais comme point névralgique des futures missions lunaires, mais aussi martiennes dont l’exploration pourrait bien se faire depuis sa lune.

Source : NASA