Accueil » Actualité » L’urine des astronautes permettrait de construire une base sur la Lune

L’urine des astronautes permettrait de construire une base sur la Lune

Comment trouver des matériaux de construction pour une base lunaire ? Rien de plus simple, il suffit d’utiliser l’urée pour faire du béton. C’est en tout cas l’idée de ces chercheurs européens en coopération avec l’ASE.

Image 1 : L’urine des astronautes permettrait de construire une base sur la Lune
Crédits : Shima Pilehvar / Journal of Cleaner Production

Lorsque l’on pense urine et Espace, on pense soit à la panne de toilettes survenue dans la Station Spatiale Internationale en novembre dernier ou au film Seul sur Mars dans lequel Matt Damon se transforme en jardinier utilisant ce qu’il peut comme engrais.

Des bâtiments imprimés en 3D avec du béton à base d’urine ?

C’est pourtant une idée toute autre qui a traversé l’esprit malin de l’équipe de chercheurs norvégiens, espagnols, italiens et néerlandais. Ils ont en effet imaginé que l’urée présente dans les urines pourrait être utilisée comme un oligomère, un élément chimique rendant un matériau flexible. Ce principe est souvent utilisé dans les plastiques, mais ici il permettrait de créer un béton semi-liquide avant qu’il ne durcisse.

Pour prouver leur théorie, ils ont mis au point une machine capable de réaliser de petits cylindres par extrusion. À plus grande échelle, cela permettrait de réaliser de plus grandes structures en mêlant de la poussière extraite du régolithe lunaire, la couche supérieure du sol de la Lune à de l’urée pour créer un matériau qu’il est possible d’imprimer en 3D. Cela rappelle les maisons présentées par la NASA pour la colonisation de Mars.

Les premiers tests montrent que le matériau obtenu, après cuisson à 80 °C, garde sa forme, reste stable et est même capable de supporter de lourdes charges. Comme l’indique Lena Kjøniksen, l’une des chercheuses impliquées dans le projet, il pourrait même ne pas être nécessaire d’extraire l’urée de l’urine. Les autres éléments ainsi que l’eau qu’elle contient pourraient même aider à la formation de ce béton géopolymère.

Source : Space.com