Accueil » Actualité » L’US Air Force laisse tomber les disquettes pour des SSD

L’US Air Force laisse tomber les disquettes pour des SSD

Jusqu’à présent, la gestion de l’arsenal nucléaire américain reposait encore en partie sur des ordinateurs datant des années 70 et des disquettes de 8 pouces. L’US Air Force a enfin commencé à moderniser ce système informatique antédiluvien.

Image 1 : L'US Air Force laisse tomber les disquettes pour des SSD

En 2016, un rapport du Government Accountability Office confirmait une information dévoilée par CBS dès 2014 : l’arsenal nucléaire américain était encore géré sur des disquettes de 8 pouces et des « mini-ordinateurs » IBM Series/1 datant des années 70. bien qu’archaïque, ce Strategic Automated Command and Control System (SACCS) parvenait tout à fait à remplir sa tâche : coordonner les activités opérationnelles des différentes forces nucléaires des Etats-Unis.

A lire : Wargames : un reboot du film culte en série TV interactive

L’arsenal nucléaire américain passe enfin dans le XXIsiècle

Mais l’age avancé de ce système hérité commençait à afficher plus d’inconvénients (coût de formation des équipes et de réparation, technologies obsolètes et fragiles, besoin de faire appel à des civils expérimentés pour effectuer les maintenances…) que d’avantages (principalement la robustesse aux tentatives de piratage d’un tel système isolé d’Internet). Le département de la Défense américain avait alors promis de mettre à jour ce SACCS, d’abord en remplaçant les fameuses disquettes de 8 pouces d’ici 2017, puis en abandonnant les vieux mini-ordinateurs à la fin 2020.

Selon le lieutenant-colonel Jason Rossi, commandant du 595th Strategic Communications Squadron de l’US Air Force, le SACCS est passé à des solutions de stockage ultra-sécurisés de type disque statique – sans plus de précision, probablement des SSD ou des clés USB sécurisées – dès le mois de juin dernier.

A lire : SSD externes portables : comparatif de 27 références

La migration a donc pris un peu de retard par rapport à la feuille de route initiale, mais on peut désormais affirmer que l’US Air Force a définitivement abandonné les disquettes pour gérer sa force de frappe nucléaire. On ne sait en revanche pas si les IBM Series/1 ont déjà été remplacés par des systèmes informatiques un peu plus récents.

Source : c4isrnet