Accueil » Actualité » Mars : découverte de traces de méthane, possible signe d’une présence de la vie

Mars : découverte de traces de méthane, possible signe d’une présence de la vie

Le robot Curiosity de la NASA a détecté la semaine dernière des traces de méthane sur la planète rouge. Des quantités importantes ont été découvertes et leur présence pourraient indiquer l’existence de formes de vies sur Mars.

Image 1 : Mars : découverte de traces de méthane, possible signe d’une présence de la vie

Le robot Curiosity est parti explorer Mars en 2012. Il aurait découvert d’importantes quantités de méthane dans l’atmosphère de la planète rouge. Ce gaz étant produit par des êtres vivants, sa présence pourrait être synonyme d’une forme de vie microbienne sur la planète.

Cette nouvelle découverte enthousiasme les chercheurs. Cependant, la NASA reste prudente et attend de nouveaux relevés avant de confirmer ses hypothèses. « Bien que l’augmentation des niveaux de méthane mesurée par @MarsCuriosity soit excitante, en tant que possible indicateur de la vie, il est important de garder à l’esprit que c’est un résultat scientifique précoce. Pour préserver l’intégrité scientifique, l’équipe scientifique continuera à analyser les données avant de confirmer les résultats », a déclaré un des chercheurs sur Twitter.

Le robot avait en effet déjà enregistré des traces de méthane en 2013. Celles-ci étaient alors trois fois inférieures à celles relevées cette année. Cette présence de méthane pourrait être le simple résultat de de réactions géothermiques. Dans ce cas, elle n’indiquerait pas nécessairement la présence de vie. Un des scientifiques a également indiqué qu’une « hypothèse est que le méthane sur Mars s’échappe d’anciens réservoirs sous-terrains». Certains scientifiques pensent donc que des microbes auraient pu survivre sous la surface du sol martien.

Il faudra donc attendre des relevés complémentaires de Curiosity pour en savoir plus. Ces nouveaux résultats pourraient répondre à une question qui divise depuis longtemps la communauté scientifique. La sonde européenne Mars Express avait repéré des traces de méthane il y a plus de dix ans. En revanche, ces conclusions avaient été contredites peu de temps après.

>>> Des astronomes découvrent deux planètes habitables proches de la Terre