Accueil » Actualité » Microsoft attaque les développeurs de FairUse4WM

Microsoft attaque les développeurs de FairUse4WM

Et ce qui devait arriver arriva. Après avoir mené une lutte de plusieurs semaines contre les bricoleurs se chargeant de contourner ses DRM, Microsoft finit par sévir, et vient de déposer une plainte contre les développeurs de FairUse4WM.

Microsoft cherche le dédommagement

Microsoft vise une injonction permanente envers les auteurs du programme en question ainsi qu’un dédommagement des pertes dues au programme, estimées à 75 000 dollars. L’un des développeurs, connu sous le pseudonyme de « viodentia », aurait acquis illégalement un accès aux sources du patch publié par Microsoft. Il aurait par la suite permis à FairUse4WM de contourner à nouveau ces DRM, même patchées. « FairUse4WM est ma propre création », explique viodentia sur un forum contenant des liens vers le logiciel. « Il n’a jamais repris de code source de Microsoft. J’ai utilisé les librairies statiques de Microsoft fournies dans différentes plateformes SDK ».

Bien qu’aucune SDK de Microsoft n’ait été volée ou piratée, on pourrait estimer que le programme de viodentia est aussi légitime que n’importe quel autre. Seulement, et comme le précise la plainte, ces SDK ont été utilisées pour un autre but que ceux autorisés par Microsoft dans son contrat de licence.

Un seul développeur derrière tant de bruit ?

« Je suis le seul développeur », répète viodentia, « cependant, certains de mes amis m’ont aidé dans la phase de test de mon logiciel ». Quand on lui demande si d’éventuelles raisons personnelles auraient pu motiver l’auteur à créer un tel logiciel, celui-ci répond sans hésiter : « mon raisonnement égoïste est le défi qui me pousse à mettre mes connaissances à l’oeuvre contre le leader de l’industrie ». Viodentia a d’ailleurs affirmé qu’il était aux aguets quant à la nouvelle mise à jour de Microsoft…

De son côté, l’expert en sécurité Bruce Schneider a déclaré le plus ironiquement du monde : « si vous voulez voir Microsoft tout mettre en oeuvre et remuer ciel et terre pour combler un trou dans ses logiciels, ne cherchez les failles d’Internet Explorer ou à prendre le contrôle de millions de machines sous Windows, contentez-vous de craquer les DRM de Redmond… »