Accueil » Actualité » Microsoft Azure rend l’accès à l’intelligence artificielle public pour la première fois

Microsoft Azure rend l’accès à l’intelligence artificielle public pour la première fois

Microsoft Azure lance une offre cloud grand public qui proposera des capacités d’intelligence artificielle pour des usages dans le machine learning et la recherche d’images.

Disposerez-vous demain de votre propre intelligence artificielle ? Ce rêve se rapproche avec la commercialisation par Microsoft Azure d’une offre cloud capable de supporter la charge de travail d’une IA, quelques jours après le lancement de son service Quantum Azure dans le domaine de l’informatique quantique. C’est la première fois qu’un acteur du cloud computing propose une solution IA ouverte au public.

Image 1 : Microsoft Azure rend l’accès à l'intelligence artificielle public pour la première fois
Microsoft / Graphcore

OpenAI partage finalement l’IA capable d’écrire de la fiction qu’elle jugeait trop dangereuse

Microsoft Azure travaille depuis deux ans pour intégrer dans ses data centers le processeur C2 (image ci-dessus) développé par Graphcore, une start-up britannique. Ce modèle sorti en 2018 associe deux IPU, ou Intelligence processing units – un cousin très amélioré des GPU (unités de traitement graphique) actuellement présents dans tous nos ordinateurs. Un seul de ces processeurs peut atteindre 100 gigaflops, soit cent milliards d’opérations à la seconde, et faire tourner en parallèle l’équivalent de dix mille logiciels.

Windows : Microsoft donne une voix d’homme à Cortana

Le moteur de recherche Qwant, client test de cette solution, est parvenu à atteindre grâce à ces IPU de nouvelle génération des performances 3,5 fois plus élevées en recherche d’images et un temps de latence quarante fois moindre qu’avec un GPU classique. Les IPU de Graphcore sont désormais disponibles sur Azure à n’importe quel client, avec toutefois un accès prioritaire aux spécialistes du traitement du langage naturel ou du machine learning qui préparent des avancées nouvelles en matière d’IA, comme Deezer qui vient par exemple de créer une IA qui dissocie la voix de l’audio dans les chansons.

Graphcore a annoncé dans la foulée que ses processeurs IPU seraient bientôt intégrés à des serveurs Dell, ce qui permettra à n’importe quelle entreprise de faire tourner des applications d’intelligence artificielle directement dans ses locaux. En ouvrant l’intelligence artificielle au grand public, Microsoft Azure et Graphcore frappent un grand coup et se positionnent comme pionniers dans un marché juteux qui pourrait atteindre 91,18 milliards de dollars d’ici 2025.

Source : Graphcore