Accueil » Actualité » Microsoft insiste pour racheter TikTok avant que le réseau social chinois ne soit banni des États-Unis

Microsoft insiste pour racheter TikTok avant que le réseau social chinois ne soit banni des États-Unis

Microsoft est la bouée de sauvetage de TikTok s’il veut rester aux États-Unis. Le réseau social chinois est sous la menace d’un bannissement imminent, mais Microsoft insiste auprès du président américain pour le racheter.

Image 1 : Microsoft insiste pour racheter TikTok avant que le réseau social chinois ne soit banni des États-Unis
Crédit : Kon Karampelas / Unsplash

Le président Donald Trump a annoncé vendredi dernier que le réseau social chinois allait être banni des États-Unis. Il constituerait en effet une menace pour la sécurité nationale. Comme vous pouvez l’imaginer, le week-end a été très tumultueux. TikTok a une emprise tellement importante qu’il ne peut pas simplement disparaître sans que personne ne réagisse. Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, s’est donc entretenu avec le président Donald Trump pour tenter de trouver une solution.

Microsoft peut encore sauver TikTok

TikTok appartient actuellement à la startup chinoise ByteDance. Microsoft voudrait l’acquérir partiellement. Cela lui permettrait de gérer le réseau social non seulement aux États-Unis, mais aussi au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Dans les autres régions du monde, y compris la France, la plateforme serait toujours dirigée par ByteDance.

Au début du mois de juillet, nous vous avions annoncé que le gouvernement américain envisageait de bannir les différents réseaux sociaux chinois de son territoire, y compris TikTok. En effet, les États-Unis sont au cœur de tensions commerciales et politiques avec la Chine depuis déjà quelque temps. L’armée américaine avait même banni la plateforme chinoise au début de l’année.

Microsoft a expliqué dans un billet de blog qu’il a jusqu’au 15 septembre pour racheter la filiale américaine de TikTok. Il « espère poursuivre le dialogue avec le gouvernement des États-Unis, y compris avec le président ». De plus, la firme de Redmond a assuré que les données personnelles des utilisateurs seraient transférées et stockées sur des serveurs américains. Si des données existent toujours en dehors du territoire, elle veillerait à les faire supprimer. Le rachat partiel de TikTok par Microsoft permettrait non seulement de sauver le réseau social et les créateurs de contenu, mais aussi d’apaiser les inquiétudes quant à la sécurité et la confidentialité de l’application.

Source : SlashGear