Accueil » Actualité » Lite OS : et si le prochain système de Microsoft ressemblait à ça ?

Lite OS : et si le prochain système de Microsoft ressemblait à ça ?

Image 1 : Lite OS : et si le prochain système de Microsoft ressemblait à ça ?

Depuis quelque temps déjà, Microsoft travaille sur une version hyper allégée et en ligne de Windows. Une sorte de Chrome OS, mais à la sauce Redmond, en somme.

Via différents articles et une poignée d’indiscrétions, on en sait un peu plus sur le prochain système d’exploitation de Microsoft. Intitulé Lite OS, il offrirait une expérience similaire à celle de Windows 10, même si l’interface utilisateur serait légèrement différente. L’entreprise américaine divise les utilisateurs en deux catégories : les gros et les petits exploitants. Lite OS conviendrait plus à ce deuxième groupe, les individus appartenant au premier se tournant vers Windows 10. Toutefois, la firme de Redmond ne devrait pas proposer pas indéfiniment deux systèmes différents. Elle envisagerait une évolution de Lite OS de manière à ce qu’il couvre tous les besoins des gros exploitants.

Un petit aperçu de Lite OS

Si Lite OS devrait exécuter sans difficulté des UWP (Universal Windows Plateform) et des PWA (Progressive Windows Apps), Microsoft tenterait actuellement de lancer sur cet OS les applications Win32. La conteneurisation et le streaming figurent parmi les solutions envisageables. Pour l’instant, les ingénieurs de la compagnie insistent sur la simplicité des interactions et de la maintenance du système d’exploitation. Ce qui n’empêche pas l’explorateur de fichier, le système de fenêtrage et les paramètres de l’OS d’être toujours présents.

Lite OS fonctionne sur des dispositifs comme Pegasus et Centaurus. Apparemment, Microsoft continue à garder la même stratégie. Au lieu de suivre les chemins tracés par iOS et Chrome OS, l’entreprise poursuit avec Windows. Elle ôte des fonctionnalités en vue de le simplifier. Ses principales concurrentes ont adopté une approche inverse.

>>> Lire aussi : Un Raspberry Pi 3 sous Windows 10 sous ARM ? Maintenant c’est possible