Accueil » Actualité » Microsoft met tout à plat

Microsoft met tout à plat

Il y a un monopole que la firme de Sir (oui, la Reine d’Angleterre l’a anobli) Gates ne possède pas, c’est celui de l’instabilité informatique, phénomène massif qui s’accroît avec la complexité des systèmes. Cependant elle est assez bien installée sur ce secteur du marché : les consommateurs étaient habitués aux failles de sécurité, aux bugs d’affichage, aux plantages, parfois aux reboots et heureusement souvent aux patchs. Mais il faut se rappeler que le géant de Redmond est à la pointe de l’innovation, et après avoir mis sur le marché la première console de jeux vidéo qui crash comme un PC, voici le driver qui vide votre batterie.

C’est pas moi, c’est lui

Une autre habitude dans le domaine des ordinateurs, c’est la rapidité avec laquelle une compagnie rejette la faute d’une défaillance sur son voisin. C’est dans une magnifique démonstration de cet exercice qu’Intel a communiqué sur un défaut assez gênant à propos son produit phare, le Centrino Duo, à savoir une durée de vie qui peut baisser jusqu’à une heure par rapport à celle attendue. Sur plusieurs modèles, si on branche un certain type de périphérique USB, une consommation excessive d’énergie s’opère et le processeur ne peut entrer en « Advanced Sleep State » (Veille Avancée) qui fait la réputation du modèle dans la course à l’économie d’électricité. Les puces d’AMD sont elles aussi concernées, mais moins touchées puisque n’utilisant pas le même procédé de sauvegarde énergétique.

A peine la coquille découverte par le site Tom’s Hardware, le constructeur s’est empressé de jeter la pierre sur Microsoft, son partenaire commercial depuis une décennie. Le dernier pilote fourni avec Windows XP SP2 chargé de l’ACPI (Advanced Configuration and Power Interface – Configuration et Gestion Avancée de l’Energie ) serait défectueux. Un souci connu en fait depuis juillet dernier et même documenté dans la base de connaissances (article KB899179) de l’Editeur, mais qui ne semble pas représenter pour lui un handicape majeur : « bien qu’il y ait un impact notable sur l’autonomie lorsque des périphériques USB 2.0 sont connectés à certains modèles spécifiques de portable, ces systèmes n’en restent pas moins totalement fonctionnels. Et les nouveaux systèmes ont d’ailleurs une autonomie plus grande que leurs prédécesseurs, qu’un périphérique USB 2.0 soit connecté ou non ». Bref, enquête, rustine en préparation, date de sortie inconnue… La routine.

Source : Génération-NT