Accueil » Actualité » Microsoft se fait attaquer en justice par des utilisateurs de Windows 10

Microsoft se fait attaquer en justice par des utilisateurs de Windows 10

Image 1 : Microsoft se fait attaquer en justice par des utilisateurs de Windows 10

Parmi les utilisateurs qui ont migré vers Windows 10, il y a ceux pour qui tout s’est bien passé et qui ont retrouvé un système plus rapide, plus stable et plus ergonomique. Et puis il y a les déçus, ceux pour qui ça s’est mal passé et qui estiment même avoir perdu des données essentielles. Certains d’entre eux viennent d’ailleurs de déposer une plainte à l’encontre de Microsoft.

Les plaignants estiment que Windows 10 est un produit défectueux et que son développeur ne fournit aucune alerte indiquant les risques potentiels de son installation, notamment en ce qui concerne la stabilité et la perte de données. Ils reprochent également à Microsoft de forcer l’installation de Windows 10, qui se met en place « de lui-même, sans aucune intervention de la part du consommateur. »

La plainte en question a été déposée par trois habitants de l’Illinois, aux États-Unis. Les avocats responsables de l’affaire cherchent désormais à avoir la certification pour ouvrir un recours collectif : il concernerait toutes les personnes ayant perdu des données dans les 30 jours qui ont suivi la migration de Windows 7 à Windows 10. Les avocats affirment qu’il y aurait des centaines, voire des milliers d’individus dans ce cas.

>> Windows 10 : le grand guide du dépannage

La plainte cite les trois cas des plaignants : dans le premier, l’ordinateur se serait mis à jour sans le consentement de son utilisatrice et aurait supprimé des données, dont certaines concernaient son travail. Un autre utilisateur a quant à lui accepté la mise à jour, pour constater que son ordinateur ne fonctionnait plus. Il a lui aussi perdu des données. Enfin, dans le dernier le cas, l’utilisateur a finalement accepté la mise à jour au bout de 6 mois, Windows lui enjoignant de la faire quotidiennement. Après 3 tentatives de mise en place de Windows 10, le PC a finalement cessé de fonctionner et des données ont été perdues.

Dans un email envoyé à The Register, un porte-parole de Microsoft a réagi. Il a ainsi déclaré que « le programme de mise à niveau gratuite de Windows 10 était un choix conçu pour aider les gens à profiter d’un Windows plus sécurisé et plus productif. » Il a par ailleurs ajouté que « les clients ont eu le choix de ne pas migrer vers Windows 10. […] Nous avons proposé de nombreux choix, incluant le support client gratuit et 31 jours pour revenir à l’ancien système d’exploitation. Nous croyons que les revendications des plaignants sont sans fondement. »