Accueil » Actualité » PlayStation/Xbox : Microsoft explique l’idée de ce partenariat

PlayStation/Xbox : Microsoft explique l’idée de ce partenariat

Le mois dernier, Sony et Microsoft ont signé un partenariat. Phil Spencer, responsable Xbox chez Microsoft, explique les raisons de cette décision.

Image 1 : PlayStation/Xbox : Microsoft explique l'idée de ce partenariat

Lorsque Sony et Microsoft ont annoncé le mois dernier qu’ils allaient joindre leurs forces pour travailler sur l’avenir du jeu vidéo. Beaucoup se sont posés des questions sur ce que les deux géants avaient vraiment en tête. Microsoft fait enfin la lumière sur cet événement inattendu de l’histoire du jeu.

Dans une récente déclaration publiée sur Kotaku, le dirigeant de Xbox Phil Spencer s’est exprimé sur les raisons qui ont motivé ce partenariat : « C’est le début de ce type de conversation. Sony et Azure se penchent sur l’avenir du jeu en cloud ». Il poursuit en expliquant que « nous examinons ce dont on aura besoin pour devenir une future plateforme de jeu ». Il laisse ainsi entendre que les deux sociétés sont impatientes de développer cette plateforme ensemble.

Une collaboration pour éviter l’extinction

Spencer aborde également l’aspect financier évident de cette collaboration : « vous pouvez soit investir des dizaines de milliards de dollars pour essayer de rattraper le retard, soit déterminer qui sont vos partenaires ». Il a également évoqué l’importance de l’infrastructure Microsoft qui sera utile aux développeurs : « Nous allons avoir des composants de plateforme, en tant que Microsoft et qu’organisation de jeu vidéo, que nos concurrents utilisent. Nous pensons à la force que nous acquérons au fur et à mesure que notre plate-forme se développe et avoir des partenariats fructueux avec des sociétés de gaming pour nous aider à développer cette puissance de la plate-forme est important pour nous ».

Malgré la concurrence de longue date entre les deux sociétés, Spencer explique que Microsoft se concentrera davantage sur les logiciels que sur les ventes de consoles. Travailler ensemble plutôt que de risquer l’absence de concurrence, voilà l’objectif de cette collaboration. « Nous sommes un grand éditeur sur ces plates-formes. Nous entretenons d’excellentes relations avec elles. Alors, au lieu de les bloquer, ce qui minimiserait en quelque sorte leur impact sur la croissance du jeu vidéo, je préfère trouver des moyens de travailler avec des partenaires pour contribuer à la croissance [du secteur]. »

>>> PlayStation 5 contre Xbox Scarlett : quelle sera la meilleure console Next-Gen ?