Accueil » Actualité » Miner des bitcoin représente 1% de la consommation mondiale d’énergie

Miner des bitcoin représente 1% de la consommation mondiale d’énergie

Image 1 : Miner des bitcoin représente 1% de la consommation mondiale d'énergie

Le mining de Bitcoins, le fait d’utiliser des cartes graphiques pour récolter la précieuse monnaie virtuelle, est un processus extrêmement énergivore. Il se dit que le « Bitcoin mining » à lui tout seul nécessite l’équivalent de 30 centrales nucléaires tournant à plein régime tous les jours.

Selon les propos d’un chercheur de Princeton nommé Arvind Narayanan, peu importe les technologies « vertes » que l’on utilise, le mining de monnaie virtuelle est un véritable gouffre énergétique. Le scientifique a ainsi déclaré au Comité sur l’énergie et les ressources naturelles des États-Unis que le seul facteur déterminant la consommation d’énergie du Bitcoin est son prix. Il affirme : « si le prix (du bitcoin) augmente, alors plus d’énergie sera consommée pour le récolter ; s’il baisse, moins d’énergie est utilisée […] l’augmentation de l’efficacité énergétique du matériel utilisé pour récolter la monnaie n’a, à dire vrai, aucun impact sur la consommation d’énergie ».

Si l’on ajoute à cela l’électricité consommée par les systèmes de refroidissement des serveurs et diverses cartes utilisés pour obtenir des bitcoins gratuits, on arrive alors à une consommation de 5 GW par jour. Les compagnies spécialisées dans ce domaine sont bien conscientes qu’elles ne sont ni écologiquement ni financièrement rentables (la valeur du bitcoin est en chute libre à 5793 €), c’est pourquoi elles sont constamment à la recherche d’endroits où la consommation et le prix de l’électricité sont moindres, tels que la Sibérie (économies en matière de refroidissement) ou encore la Suisse, l’Islande, le Canada et le Paraguay.

>> À lire : Le PDG de Twitter affirme que le Bitcoin sera la monnaie unique d’ici 10 ans