Accueil » Actualité » Move Mirror : l’expérience très fun de Google prend la pose

Move Mirror : l’expérience très fun de Google prend la pose

Image 1 : Move Mirror : l'expérience très fun de Google prend la pose

Move Mirror montre d’autres personnes adoptant la même pose que l’utilisateur. En plus du côté ludique apparent, Google souhaite favoriser l’accès des codeurs « machine learning ». Ils pourront ainsi l’utiliser dans leurs propres applications. Move Mirror s’appuie sur PoseNet, un programme en open source de Google, pour analyser la posture des sujets. Il utilise également TensorFlow.js, une bibliothèque compatible avec la recherche automatique. Aucune caractéristique individuelle comme le sexe ou la taille n’est prise en compte, seul le mouvement du corps est analysé. L’analyse se base sur 17 parties du corps comme les épaules, les chevilles ou les hanches.

Contrairement à d’autres technologies similaires, recourir à un logiciel spécialisé n’est pas nécessaire, l’utilisateur a seulement besoin d’une webcam et d’un navigateur. Google n’envoie aucune des images à ses serveurs, la reconnaissance s’effectue localement. La firme de Mountain View insiste sur le fait que Move Mirror ne réussira pas à identifier l’utilisateur, car il n’y a « aucune information personnelle identifiable associée à l’estimation de la pose« .

>>> 4,34 milliards d’euros : amende record pour Google et son Android

Move Mirror