Accueil » Actualité » Mozilla affirme que Firefox restera plus sûr qu’Internet Explorer

Mozilla affirme que Firefox restera plus sûr qu’Internet Explorer

C’est lors du Red Hat Summit, réunissant en fin de semaine dernière les plus grands acteurs du développement de la distribution Linux, que Christopher Blizzard, développeur chez Red Hat et membre du conseil d’administration de Mozilla, a montré sa confiance pour l’avenir du navigateur au panda roux, notamment sur le plan sécuritaire, face à Internet Explorer.

Le simple titre de la conférence peut laisser penser que le lieu est mal choisi pour parler du navigateur Internet de Microsoft. Pourtant, Christopher Blizzard n’hésite pas à évoquer son nom pour parler de Mozilla Firefox et affirmer que ce dernier restera plus sécurisé que son concurrent à l’avenir. Il tente ainsi se rassurer les foules, qui constatent que le navigateur de la fondation Mozilla souffre depuis quelques temps de certains problèmes de sécurité : 12 failles de sécurité donc 5 critiques corrigées lors de la dernière mise à jour du navigateur, le chiffre grandit à mesure que le temps passe et que la popularité du panda roux grimpe dans les foyers. Mais Blizzard ne s’inquiète pas de ce chiffre et assure que “Nous [l’équipe de développement de Mozilla] corrigeons un grand nombre de bugs, mais nous sommes également transparents sur notre travail. Le public peut se tenir informé de tout ce que nous corrigeons”. “Internet Explorer contient toujours des bugs connus qui n’ont toujours pas été corrigés. Nous sortons des mises à jour régulièrement.” Rappelons que le site Secunia rapporte 21 failles non corrigées pour Internet Explorer contre trois chez Firefox, et Blizzard met ici le doigt sur le fait que Microsoft ne sort qu’une mise à jour mensuelle de ses logiciels, ne corrigeant même pas toutes les failles et bugs connus. Mais cet écart va-t-il rester aussi large à l’avenir ? Rappelons également que Mozilla continue ce que l’on peut apparenter à un jeu-concours, proposant de gagner la somme de 500$ pour rapporter des bugs et failles de sécurité critiques à la fondation.

Source : VNUNet