Accueil » Actualité » Musique : quand le gratuit fait vendre !

Musique : quand le gratuit fait vendre !

Image 1 : Musique : quand le gratuit fait vendre !

Souvenez-vous : en mars 2008, Nine Inch Nails sortait en exclusivité et en partie gratuitement l’album Ghosts I-IV (Nine Inch Nails en téléchargement gratuit). Distribué sous licence libre (Creative Commons), le groupe encourage alors son développement sur les réseaux Peer-to-Peer.

Or, c’est précisément cet album qui arrive en tête des ventes sur la plateforme de téléchargement d’Amazon (aux États-Unis) sur l’exercice 2008.

Mixer intelligemment gratuit et payant

Petit rappel : le groupe a mis en ligne gratuitement 9 titres (sur 36 donc), en téléchargement libre, accompagnés du livret en PDF, l’album étant disponible, sous diverses formes (classique, premium ou encore ultra-deluxe) à partir de 5 euros. Force est de constater que ce modèle de vente fait donc ses preuves.

Il faut savoir que Trent Reznor, le leader contestataire de NIN, est l’un des artistes pionniers en matière de distribution alternative de la musique. Il avait ainsi quitté avec fracas Universal pour ensuite proposer son propre mode de diffusion et de vente sur le Web. D’ailleurs deux mois seulement après Ghosts I-IV, le groupe a récidivé avec The slip (encore un album de Nine Inch Nails disponible gratuitement).

Quelle va bien pouvoir être maintenant la réaction des maisons de disque face à un tel évènement ? Allons-nous vers des CD partiellement mis à disposition gratuitement ? De plus, même en vendant son disque pour une somme modique, Reznor et ses acolytes ont amassé plus que la plupart des artistes, dont les revenus excèdent rarement 10% du total du chiffre d’affaire de leurs ventes. L’autoproduction a de belles heures devant elle…

Télécharger Ghosts I-IV.