Accueil » Actualité » NASA : Curiosity se trouverait près d’une source active de méthane d’origine microbienne sur Mars

NASA : Curiosity se trouverait près d’une source active de méthane d’origine microbienne sur Mars

Un groupe de scientifiques vient peut-être de localiser sur Mars une mystérieuse source de méthane, un gaz le plus souvent produit par des microbes, et le rover Curiosity de la NASA pourrait se trouver juste au-dessus.

Depuis que Curiosity s’est posé dans le cratère Gale en 2012, il mesure la quantité de méthane dans les environs. Il a remarqué des pics dans le niveau de méthane à six occasions.

Le selfie de Curiosity sur Mars – NASA / JPL-Caltech / MSSS
Le selfie de Curiosity sur Mars – Crédits : NASA / JPL-Caltech / MSSS

Des chercheurs de l’Institut de technologie de Californie ont utilisé des techniques de modélisation pour déterminer que sur les six pics de méthane découverts depuis mai 2017, un d’eux serait situé à proximité de Curiosity. En tenant compte de la vitesse et de la direction du vent au moment de leur détection, l’équipe a retracé les paquets de méthane dans le temps jusqu’à leurs points d’émission possibles. Le plus récent se trouverait à seulement « quelques dizaines de kilomètres » de Curiosity.

Selon les chercheurs, la plupart du méthane présent dans l’atmosphère terrestre est d’origine biologique, ce qui laisse penser que la détection de méthane sur Mars pourrait être un indice de vie sur la planète stérile. Alors que le rover fête ses neuf ans sur Mars, il a récemment permis aux scientifiques d’avoir une meilleure vision de l’endroit où chercher des traces de vie grâce à des roches érodées.

Du méthane, un nouvel indice de la vie sur Mars ?

La découverte de traces de méthane sur Mars par Curiosity indique un possible signe d’une présence de la vie, puisque le méthane est principalement produit par des êtres vivants sur Terre. En effet, une grosse partie des émissions mondiales viendrait d’ailleurs des flatulences des bovins. Sur Mars, ce sont des microbes qui pourraient être à l’origine de ce méthane, selon les auteurs de la recherche.

Sur Terre, le méthane a une durée de vie détectable de 330 ans, puis il est complètement détruit par l’exposition à la lumière du soleil. Le méthane sur Mars pourrait donc indiquer que la planète a récemment abrité des organismes vivants. Sa présence n’est cependant pas un signe définitif de vie.

Même si le méthane est produit par des processus non biologiques, il pourrait indiquer une activité géologique étroitement liée à la présence d’eau liquide, un ingrédient essentiel au développement de la vie passée ou présente. De nouveaux lacs souterrains ont d’ailleurs été découverts sous le pôle Sud de la planète rouge.

Source : newscientist